Introduction.

Tourisme = un moment de l’histoire. En gestation depuis Renaissance, mais structuré à partir du XVIIIème siècle, un nvo voyage advint, induisant une rupture avec les mobilités qui existaient déjà. L’objectif, la posture et les manières de faire diffèrent. Pourtant, des écrits récents affirment qu’Ulysse, les Romains ou Montaigne étaient déjà des touristes quand ils voyageaient, sans-entendant alors que tourisme serait de toute éternité dans sociétés humaines. A l’inverse, d’autres tiennent le discours presque contraire d’un développement touristique au moment des 30 Glorieuses avec avènement d’une société de loisirs. En réalité, situation est tt autre. Le tourisme & les loisirs sont des faits historiquement clairement identifiés : ils sont concomitants de la révolutionindus, ils sont l’autre révolutiondt on ne parle pas, qu’on évoque à peine [EQUIPE MIT, 2011].

Depuis années 80, de trs n° travaux anglophones [TOWNER, 1985 et 1996. WALTON, 1983, 2000 et 2014. LOFGREN, 1999] et francophones [CORBIN, 1988 et 1995. TISSOT, 2000 et 2007. DUHAMEL, 2007. TOULIER 2010 et 2015. VINCENT, 2007] ont été réalisés pour comprendre logiques et mécanismes qui ont prévalu à la naissance d’une innovation sociale produite au XVIIIè siècle en Angleterre, sans doute même avant la révolution industrielle d’après l’historien du tourisme John WALTON (2014). Celle-ci se diffusa dans Europe continentale à la fois par la mobilité des Anglais sr ensemble du continent mais aussi par le relais pris, nationalement, par les Français, les « Allemands » et toutes les élites européennes ancrées dans une certaine modernité du voyage. Le tourisme s’est ensuite progressivement diffusé ailleurs.

Il connut sa 1ère internationalisation grâce aux migrations vers EU et Amérique Latine dans 1ère ½ du 19ème siècle mais aussi par colonisation européenne. Il y eut transfert du modèle européen sr ensemble des pays marqués par ces présences. Depuis, il se développe avec + de 10 millions de touristes en Europe en 1938 et 50 millions environ, 30 ans + tard. Aujourd’hui une nouvelle étape est franchie dans cette touristification du Monde avec d’une part une mobilité internationale + partagée : bloc asiatique devance le bloc américain pour la 1ère fois en n° d’arrivées depuis 2000, et les 1er pays dans accueil des touristes ne représentent plus l’ensemble du phénomène. De +, bloc européen voit sa position diminuer. D’autre part, l’accès au tourisme des sociétés dites émergentes conduit à une croissance inédite du tourisme : Chine, Inde, Brésil, Amérique Latine en général, Afrique du Sud mais aussi Maroc comme qlq pays subsahariens (Bénin) sont entrés/entrent dans une société de loisirs et/ou de tourisme. Tourisme est ainsi devenu un « genre commun » [LUSSAULT, 2007]. Parallèlement, les pratiques des loisirs constituent une composante des sociétés touristique, l’avènement des unes précédant ou accompagnant celui des autres.

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.