Introduction :

« Années 60 » : hippie, révolution sexuelle, nombreux mouvements contestataires. De 1955 à 1975 : mouvement des droits civiques début des années 60, mouvement étudiant Free Speech Movement (Université Berkley, droit à la libre expression), mouvement hippie (apogée entre 1965 et 1969), manifestations contre la guerre du Vietnam (1967 et 1970). Début 70’s : revendications féminines, mouvement indien, début critique écologiste (dessin animé Lorax diffuse critique auprès grand public).

« Contre-culture » fait d’acteurs pas sous membre de l’hypothétique « génération 68 ». Pas tous même génération. Importantes figures :

–      Minnijean Brown-Trickey : 1957 fait partie des 9 premiers lycéens noirs admis à Little Rock Central High School, à 20 ans en 1961 année où étudiants défient la ségrégation dans le sud pendant le Freedom Summer et près de 30 ans l’année ou MLK est assassiné.

–      Mario Savio, 22ans leader du Free Speech Movement de 1964à Berkeley

Phénomènes contre-culturels qui caractérisent les années 60 ont des dimensions politiques, culturelles, esthétiques infiniment liées. Production de la culture de masse : spectacle Elvis Presley, festival Woodstock, comédie musicale Hair, représentations cinématographiques de la jeunesse dans La fureur de vivre, Le lauréat, Easy Rider. Rupture esthétique du Pop art, de la BD et innovations littéraires (The Catcher in the Rye), les armées de la nuit, ou poèmes/pièces d’Amiri Baraka.

Un concept forgé par les contemporains :

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.