1. Le tourisme de nature
  1. Pour une définition du tourisme de nature et de l’écotourisme
  • Quelles différences entre tourisme de nature et écotourisme ?

Le TOURISME se définit comme un système d’acteurs, de pratiques et d’espaces qui participent à la recréation des individus par le déplacement et l’habiter temporaire hors des lieux du quotidien (KNAFOU, STOCK in Lévy et Lussault, 2013). C’est un phénomène social, culturel et économique. Cette activité est fondée sur un déplacement dans l’espace pour une durée d’au moins 1 nuitée et de moins d’un an.

Le TOURISME DE NATURE : un ensemble de pratiques récréatives à la recherche de ce qui est sauvage et se déroule dans des espaces perçus comme vierges par les sociétés humaines. Cette activité touristique est fondée sur la découverte d’espaces dits « naturels ». Ce tourisme vise à créer une relation privilégiée entre les touristes et l’environnement.

Le TOURISME « VERT »  englobe une forme de tourisme plus large que le tourisme de nature et concerne l’ensemble des espaces ruraux, qui ne sont pas naturels, car façonnés par les sociétés qui y développent des activités agricoles.

L’ECOTOURISME est une forme de tourisme de nature dont les pratiques cherchent à s’inscrire dans une perspective de développement durable. L’International Ecotourism Society définit l’écotourisme comme un « tourisme responsable dans des sites naturels qui protège l’environnement et assure le bien-être des populations locales ». La Charte du tourisme durable de l’OMT de 1995 fixe un cadre à cette pratique : « il doit être supportable à long terme sur le plan écologique, viable sur plan économique et équitable sur le plan éthique et social pour les populations locales »

L’écotourisme ajoute une dimension de préservation de l’environnement et donc une forme de responsabilité par rapport à la nature.

3 principaux axes de l’écotourisme (R. K. Blamey) :

    • Axé sur la nature
    • Besoin de durabilité
    • Composante éducative
  • Les Clionautes multi-écran

    Vous souhaitez lire la suite ?

    Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

    Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

    La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.