U : Géographie
La France des 13 régions
Laurent Carroué
03/2017

En janvier 2016, la France connaît un bouleversement profond de son architecture politique et institutionnelle : la nouvelle carte des Régions vient signer l’acte III d’un processus de décentralisation entamé il y a plus de 30 ans. Passage de 22 à 13 Régions par fusions, attribution de nouvelles compétences, redéfinition des pouvoirs, choix de nouvelles capitales… la réforme territoriale suscite des débats passionnés et devient un enjeu géopolitique fort, en ce qu’elle touche à l’identité régionale.
Cet ouvrage de synthèse vient étudier, Région par Région, l’impact de la réforme. Chaque chapitre interroge la pertinence du redécoupage, sa légitimité historique et culturelle, ses conséquences spatiales, économiques et sociales, ses logiques internes et externes. Les particularités de chaque Région sont ainsi mises en évidence, et illustrées par un croquis de synthèse et une étude de cas spécifique.
Analyser et comprendre le fait régional s’avère ainsi indispensable pour appréhender les mutations de la France d’aujourd’hui.

Laurent Carroué, La France des 13 régions, 2017
Chapitre 4 Bourgogne-Franche-Comté, Laurent Carroué, p.106-123

  • Superficie : 47784 km2
  • Densité : 59 habitants par kilomètre carré
  • PIB 2015: 72,6 milliards d’euros
  • Taux de chômage : 9,1%
  • Population 2015 : 2,8 millions
  • Capitale régionale: Dijon
  • Population 1990 : 2,7 millions Fusion : Bourgogne, Franche-Comté
  • Évolution de la population : + 4%

La fusion entre ces deux régions peut sembler à première vue une évidence. Ce sont deux ensembles bourguignons et la fusion a suscité moins de polémiques que celle de ses voisins du Grand-Est. Mais, malgré une proximité géographique, il existe beaucoup de divergences tant dans l’organisation des espaces que dans l’orientation des activités et dans les identités régionales.

La Bourgogne-Franche-Comté : la nouvelle région en débat

Un couloir naturel Nord/Sud et un puissant carrefour.

La région est une succession de hautes et de basses terres constituant quatre sous-ensembles bien différenciés : le massif du Jura, la plaine de Saône, les hauts plateaux bourguignons et du Morvan, enfin les collines de l’Ouest drainées par la Loire ou l’Yonne. La région est 1 passage stratégique entre le nord de l’Europe et la Méditerranée depuis l’Antiquité. Il faut néanmoins distinguer entre de fortes structures entre le nord et le sud ; une faiblesse structurelle entre l’est et Ouest de la région.
Le massif du Jura se déploie à l’Est. C’est un espace montagnard à forte identité. On peut noter l’importance de la forêt qui occupe 43 % de la surface ; le poids des activités laitières et fromagère ; le dynamisme ancien de l’artisanat de qualité (horlogerie); la présence du tourisme ; un certain dynamisme de la frontière suisse.
La Saône représente un couloir non navigable mais c’est un axe majeur de circulation national et européen depuis l’antiquité. Il est composé de vastes plaines en partie inondables. On note la grande importance de l’agriculture, notamment le vin.
Les hauts plateaux constituent la ligne de partage des eaux entre le Rhône, la Loire et la Seine. C’est un ensemble de terres froides. Les espaces sont voués à la forêt, à l’agriculture (grande culture, élevage bovin) et sont fortement marqués par la ruralité. Ces espaces appartiennent à la diagonale du vide: les densités sont très faibles (Moins de 20 habitants par kilomètre carré).
L’ouest de la région est polarisée par le Val de Loire et l’Île-de-France. L’IDF attire les ressources et les hommes mais implante aussi des capitaux, des usines et désormais des résidences secondaires.
Héritages historiques et constructions identitaires.
Ces espaces sont occupés depuis le deuxième millénaire avant notre ère. L’empire romain l’organise en créant des villes (Autun, Besançon) et des axes importants. La Bourgogne montent en puissance entre le XIe et le XIIIe siècle avec le rayonnement des abbayes de Cluny et Citeaux. L’apogée de la Bourgogne date du XIVe siècle lorsque les ducs de…

Cliquez sur la vignette dans l’accès réservé pour accéder aux 36 pages de la fiche de lecture

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.