La paix de Westphalie

Introduction

Mettant donc fin à plus de trente années de conflits, la Paix de Westphalie, fut avant tout une paix allemande qui régla les problèmes confessionnels posés depuis plus d’un siècle, à savoir la coexistence de plusieurs confessions chrétiennes dans un même pays.

Accessoirement, pour la France, il s’agissait de briser l’encerclement espagnol et de repousser autant que faire se peut sa frontière vers l’Est, sachant que les dernières années du conflit avaient été favorables aux armées françaises.

La paix de Westphalie fut un événement exceptionnel par sa durée (quatre ans) et le nombre d’États représentés par un nombre impressionnant de plénipotentiaires. Il s’agissait de la première paix d’un niveau européen et les contemporains furent conscients du caractère extraordinaire de la chose. C’est en effet la première fois que se retrouvaient autour d’une table de négociation les grands États d’Europe. Et c’est la première fois aussi que furent définies les relations entre les États dans le respect de la souveraineté de chacun.

Il n’était plus question comme au Moyen Âge d’une chrétienté occidentale unie autour d’une foi commune sous la haute autorité du souverain pontife. Chaque monarque était désormais maître chez lui, y compris en matière religieuse !

La signature du traité de Münster le 15 mai 1648 (Gerard ter Borch)

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.