– INTRODUCTION –

  •     Tourisme = déplacement de personnes hors du lieu habituel relevant de l’agrément, pratique de loisirs ou de motifs culturel, ludique, médical, religieux, …
  •     Tourisme = première activité économique du monde
  •     1 200 millions de touristes internationaux.
  •     5 à 6 millions de touristes domestiques.
  •     Élitiste à l’origine —> phénomène de masse.
  • —> Nature et diversité des espaces récréatifs :
  •     mise en tourisme des lieux.
  •     leur fonctionnement.
  •     leur dynamique (évolution et diffusion du tourisme).
  •     différenciation spatiale du tourisme (repérer les concentrations spatiales du tourisme).
  •     pratiques liées à ces espaces.
  • —> Axes majeurs :
  •     enjeux sociaux.
  •     production et fonctionnement des lieux et territoires touristiques.
  •     la culture, le patrimoine, l’identité locale.
  •     mobilités récréatives.
  •     l’économique.
  •     enjeux environnementaux avec les préceptes du développement durable « sustainable tourism ».

– PARTIE I : CONNAISSANCES FONDAMENTALES –

CHAPITRE 1 : DÉLIMITER L’ESPACE TEMPS DU TOURISME ET DES LOISIRS :

  •    Tourisme : quitter temporairement son lieu habituel pour une durée supérieure à 24 heures.
  •    Loisirs : peuvent se pratiquer à domicile dans l’espace proche, dans le temps du quotidien.
  •    Espace-temps du tourisme : durée n’excédant pas 3 mois (visa touristique) ou un an.
  •             Après : changement durable de résidence relève de la migration.

SECTION 1 : Loisir, loisirs, vacances : trois acceptions à différencier dans l’usage :

            1). Le loisir, synonyme de temps libre :

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.