Concept de totalitarisme et enseignement
Définition du totalitarisme et comparaison entre totalitarismes

Avertissement

À partir de la fiche de lecture de notre jeune préparant, j’ai développé (En italiques) certains points sur différents aspects, notamment historiographiques de cette question. On peut y voir une sorte de dialogue intergénérationnel – À moins que les plus facétieux n’y voient une sorte d’assistance des juniors aux seniors…   On aura également accès avec les liens dans le corps du texte aux ressources de Clio-texte.  

Accroche : “Seul le sommeil reste une affaire personnelle” a dit Robert Ley, l’un des dignitaires du régimes nazi. Dans un régime totalitaire, il n’y a plus de frontière entre l’espace public et privé. La volonté d’un tel régime est de créer un homme nouveau au service de la collectivité.

Introduction : Les totalitarismes émergent au terme d’une industrialisation qui a bouleversé les sociétés. La première guerre mondiale a amplifié une massification des effectifs et à conduit à une remise en cause de l’individualisme bourgeois libéral. L’après-guerre marque donc l’irruption de ces masses désorientées politiquement. La grande question est de trouver le moyen d’intégrer les masses qui s’éloignent des solutions classiques de la démocratie libérale.

L’adjectif “totalitaire”, utilisé pour la première fois dans des articles de 1923 par le libéral italien Giovanni Amendola pour dénoncer l’emprise du fascisme qui demande une soumission totale et refuse toute opposition. Les nazis, ont, quant à eux, parlé d’”État total” dès Mein Kampf, qui nie l’individu et la vie privée. Les contemporains sont non seulement conscients de la dimension totalisante de leur régime, mais l’assument. En 1951, Hannah Arendt publie Les Origines du totalitarisme. Elle se met à comparer le régime totalitaire nazi et soviétique. Elle est fortement critiquée. Son ouvrage est d’abord vu comme “une bible de la Guerre Froide” (Enzo Traverso). Raymond Aron critique son œuvre dans ses méthodes : elle a surtout étudié le nazisme, et n’a pas contextualisé les événements de l’URSS, elle les a insérés dans sa théorie sans les avoir analysés. Ses lacunes l’ont empêchée de voir les différences.

Problématique :

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.