Notes sur Black America de Caroline Rolland-Diamond

[AA ou aa = africain-américain, dénomination choisie par l’auteur. A noter que les termes pour désigner les noirs américains ont changé au cours du XXe : negro puis Negro (la majuscule comme signe de respect) puis Black (dans le contexte de la montée du Black Power) et African-American.]

1. Sauver son humanité à l’ère de Jim Crow

Le nom « Jim Crow » vient de la chanson Jump Jim Crow (1832) de Thomas Rice.

  • Caricature où Rice, immigrant anglais aux États-Unis, apparait le visage et les mains noircis, dansant sur scène. Emblématique des minstrels shows (spectacle de danses, chants, … où les acteurs blancs se noircissaient le visage.)

  • Les lois Jim Crow : ensemble des lois prises dans le Sud des Etats-Unis de mise en place de la ségrégation raciale (sur le logement, l’école, le vote, les moyens de transports, …)

Des personnalités qui défendent la cause des AA

  • Booker T. Washington : approche socio-économique du progrès des Noirs américains. Le but : montrer la « respectabilité » des Africains-Américains (AA) par le développement social et donc moral. Stratégie de l’uplift.

  • W.E.B du Bois : Stratégie de l’égalité des droits civiques.

  • 1909 : création de la NAACP (National Association for the Advancement of Colored People), en lien avec la stratégie de WEB du Bois.

2. « New Negro » (1915-1929)

  • Bouleversement de la Première Guerre mondiale : baisse du chômage des AA employés dans les industries délaissées par les Blancs partis faire la guerre.

  • Marcus Garvey : Jamaïcain, arrive en 1916 aux Etats-Unis, à 29 ans. Idéologie basée sur la fierté des racines africaines. Pousse à l’émigration vers le Libéria en créant la Black Star Line Company. Mais meurt en exil.

  • Moment de la « Renaissance de Harlem » : époque victorieuse pour le jazz du Nord. Une culture noire (blues, base-ball, « race movies ».

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.