ESPE de Grenoble site de Chambéry
Université Savoie Mont Blanc
M1 2019-2020
M. PAQUIER

1- Pour commencer…

CLAVAL Paul, Histoire de la géographie, Qsj 2011 (4 ème ed.). Rapide et synthétique… c’est un Qsj !

CIATTONI Annette, La géographie : Pourquoi ? Comment ? Hatier, 2005. Entrées thématiques avec des petites « mises au point ». Pratique et rapide : utile ! Mais déjà ancien…

CIATTONI Annette, VEYRET, Yvette, Les fondamentaux de la géographie, Armand Colin 2015 (3 ème ed.). Pratique pour faire le point sur les notions, connaissances… particulièrement en lien avec les programmes scolaires. A utiliser, plus récent.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.

SCHEIBLING J, Qu’est-ce que la Géographie ? Paris, Hachette supérieur, réédition 2011. Petit ouvrage synthétique, bien fait, assez clair. Certains lui reprochent un ton un peu polémique… Rapide sur certains points de l’histoire de la géographie. A lire.

2- Dictionnaires et encyclopédies divers…

BAILLY A, FERRAS R, PUMAIN D (dir), Encyclopédie de la Géographie, Economica, 1992. 1100 pages ! Ancien mais encore utile pour les thèmes abordés, sur l’épistémologie, les relations entre la géographie et les autres sciences et sciences humaines, les courants de la géographie, mais aussi par les références à des modèles toujours utiles (par exemple l’article sur les villes de D. PUMAIN).

*BAUD P, BRAS C, BOURGEAT S, Encyclopédie de la Géographie, Hatier, 5 ème édition, 2013. Utile, facile d’accès. Fait par des enseignants du secondaire mais géographes avant tout ! Permet une approche problématisée de certains points des programmes de collège-lycée, pour l’ESD, mais aussi une première approche épistémologique intéressante. Approche sans difficulté.

*BRUNET R, FERRAS R, THERY (sous la direction de), Les mots de la Géographie, dictionnaire critique, Documentation française, Reclus, 1992. Ouvrage critique, parfois polémique, qui croise les définitions proprement géographiques avec celles d’autres champs disciplinaires, essentiellement en relation avec l’analyse spatiale : la vision du GIP-Reclus de la géographie… ! Déjà ancien – à compléter avec d’autres – mais utile. L’approche culturelle y est peu développée, époque oblige et choix épistémologiques ! A utiliser pour voir l’évolution du point des géographes de vue sur certains sujets.

GEORGE P, Dictionnaire de la géographie, PUF, Paris, 1993.

LACOSTE Y, Dictionnaire de la Géographie: de la géopolitique aux paysages, A Colin, 2003. Entrée « géographie » qui permet d’avoir un survol rapide et intéressant de l’évolution de la discipline. Cet ouvrage fait une typologie utile des grands courants de la géographie, même si tout n’y est pas !

**LEVY J, LUSSAULT M, Dictionnaire de la Géographie et de l’espace des sociétés, Belin, 2 ème édition revue et augmentée 2013, édition à utiliser en exclusivité. Gros ouvrage (plus de 1000 pages), utile mais parfois complexe. Très complet et surtout récent. La référence actuelle dans le domaine qui nous intéresse. Cependant, approche contestée par certains géographes plus « classiques », car très ouvert à d’autres sciences humaines (près de la moitié des auteurs ne sont pas géographes) et ignorant totalement la géographie physique. Des extraits sont souvent utilisés dans les sujets…

3- Ouvrages épistémologiques et de réflexion sur la géographie : méthodes, concepts…

BAILLY A et AL, Les concepts de la Géographie humaine, Paris, Masson, 1991. Ouvrage ancien mais intéressant. Utile pour une approche conceptuelle de la géographie mais complexe. A connaître, feuilleter, lire éventuellement, en fin de préparation. Langage parfois complexe…

**BAILLY A, FERRAS R, Eléments d’épistémologie de la Géographie, Colin, 3 ème édition 2018. A lire, il fait le point clairement à la fois sur l’histoire de la discipline et sur les évolutions actuelles et le devenir de la géographie. Même s’il y a des § complexes !

BAILLY A, SCARIATI R, Voyage en Géographie, Anthropos, Ed Economica, 1999. Initiation à la 1pensée géographique… peut être utile pour certains historiens !

BAILLY A, BEGUIN H, Introduction à la géographie humaine, Armand Colin, 2001, 4 ème édition. Ouvrage simple et rapide, permettant de faire le point en épistémologie dans sa 1 ère partie, d’avoir une vision globale rapide de ce qu’est la géographie humaine. Ouvrage d’initiation, comme son nom l’indique.

BATAILLON C, Pour la Géographie, Flammarion, 1999. Facile à lire, permet d’initier ou d’organiser une réflexion. Peut se lire en début de préparation car il n’a pas un point de vue totalement épistémologique, plutôt le récit personnel d‘un géographe. Certains thèmes (cartes…) et certaines ouvertures (vers le roman policier…) sont intéressants.

**BAVOUX J.J., La Géographie, objet, méthodes et débats, Armand Colin 2016 (3 ème éd.). A la différence du précédent, c’est un véritable ouvrage scientifique, avec une réflexion personnelle de l’auteur. Fait le point de manière abordable sur bien des problématiques. Fait partie des ouvrages de base à lire en priorité.

BERQUE A. Cinq propositions pour une théorie du paysage, Champ Vallon 1994. La 1 ère proposition est intéressante, ainsi que la dernière. Les trois autres sont complexes… Ouvre la réflexion à d’autres sciences (architecture…) ce que l’on retrouve dans d’autres approches, comme la géographie du sport. A
lire pour affiner le travail sur ce thème, lais complexe. A connaître.

BEGUIN F, Le paysage, Dominos/Flammarion, Paris, 1995. Petit ouvrage simple qui ne s’arrête pas à la dimension géographique du paysage, ce qui peut être intéressant en interdisciplinarité.

BLAIS H., LABOULAIS I. Géographies plurielles. Les sciences géographiques au moment de l’émergence des sciences humaines (1750 – 1850), Paris, l’Harmattan 2006. Critique rapide dans l’espace géographique N°1 2008, par B. Debarbieux.

BRUNET R, DOLLFUSS O, Mondes nouveaux tome 1: Géographie universelle, Paris, Hachette Reclus, 1990. Le 1 er ouvrage à aborder la mondialisation d’un point de vue strictement géographique, donc spatial. A connaître.

BRUNET R, La carte mode d’emploi, Paris Fayard, 1987. Ouvrage ancien, mais de référence pour la carte et la cartographie.

*CLAVAL P., Epistémologie de la géographie, Nathan université, 2001 (Réédition Armand Colin coll. U 2007) Ouvrage original par son approche thématique différente des autres. Mais cela le rend complexe ; très riche. Lire quelques chapitres en fonction des thèmes, de l’avance de la préparation, des sujets…

CLAVAL P, Géo-épistémologie, Paris, Armand Colin coll. 128, 2017. A voir, récent, pas cher, court. Mais ne sera pas complet ! (je ne l’ai pas encore lu… !)

CLAVAL P. Causalité et géographie, l’Harmattan, 2004. Ouvrage court, 120 pages, dont les dernières parties sont importantes pour comprendre la causalité et en particulier dans la géographie culturelle. Très intéressant… et court !

**CLERC, Pascal, Géographies – Epistémologie et histoire des savoir sur l’espace, CNED – SEDES, Avril 2012. Ouvrage intéressant, récent, qui aborde la question par thème, utile pour la préparation au concours.

*DENEUX JF., Histoire de la pensée géographique, Belin avril 2006 Présente une analyse historique classique de la géographie en 1 ère partie. La 2 ème partie peut être utile, portant sur des outils et des « savoir faire » (cartes, atlas) ainsi que des concepts (région, genre de vie…). Synthétique, pratique.

KNAFOU R (dir), L’état de la Géographie, Autoscopie d’une science, Belin, 1997. La 4 ème partie est très intéressante dans l’optique de ce cours. La 1 ère apporte des informations (page 27) sur l’évolution de la géographie scolaire, et la didactique.

KAMALA M, RAIBAUD Y, Genre et construction de la géographie, Armand Colin, 2013. Réflexion sur « une approche féministe de l’espace ». Traduit une évolution en cours de la pensée dans l’ensemble des sciences sociales.

*LEVY J., Le tournant géographique, Belin, Paris, 1999. Première partie épistémologique sur la « nouvelle géographie » ; 2 ème partie approche théorique des objets d’étude et concepts de la « nouvelle géographie ». Lévy étant est un auteur clé de la deuxième moitié du 20 ème siècle : à connaître. Voir en
milieu / fin de préparation.

MARCONIS R, Introduction à la Géographie, Paris, A Colin, 1996. Deux parties épistémologiques intéressantes, particulièrement sur la France et la « géographie classique » (synthèse la plus complète). Complexe, mais beaucoup d’extraits de textes de géographes, ce qui peut être pratique. A lire plus tard, à utiliser pour des sujets à préparer, car permet une approche thématique facile.

PITTE J.R, Histoire du paysage français, Taillandier, Paris, 1983. Long, parfois complexe. Intéressant pour le lien paysage – histoire. De l’antiquité à nos jours. Nécessite, mais aussi complète, une bonne culture générale. 1 ère édition un peu ancienne.

*SIERRA Ph. La géographie, concepts, savoirs et enseignements, Armand Colin, 2011. Ouvrage récent, qui traite à la fois des problèmes de la géographie comme science et de son enseignement, fait le point sur les concepts importants. Utile à la fois pour l’ESD et l’enseignement.

4- Ecoles et courants de la géographie

BAILLY A, BEGUIN H, Introduction à la Géographie humaine, Paris, A Colin, 1996 (6ème édition).

BONNEMAISON J, La Géographie culturelle, CTHS, Paris, 2001. Connaître l’auteur comme représentant de la géographie culturelle… pas forcément l’ouvrage.

BAVOUX, Jean-Jacques, Dictionnaire d’analyse spatiale, Armand Colin, 2014.

CLAVAL P, La Nouvelle Géographie, QSJ, 1977 (épuisé, sauf numérique).

CLAVAL P, La géographie culturelle, Armand Colin – 2005 (réédition). Ouvrage qui montre bien l’extrême « complexité » de la géographie culturelle, tout en permettant de faire le point sur tous les thèmes qu’elle aborde.

CLAVAL P, Géographie et géographes, Paris, L’Harmattan, 2007. Chapitre intéressant sur Elysée Reclus, d’autres sur des géographes ou historiens importants pour la géographie. Peut être utile !

*Dl MEO G, Géographie sociale et territoires, Nathan, 1998. Montre bien que l’on peut approcher l’espace et le territoire par une autre entrée que l’analyse spatiale : par l’entrée culturelle et sociale. Intéressant pour son approche du concept de « région », en particulier. A connaître à mon avis.

GRATALOUP C, Lieux d’histoire. Essai de géohistoire systématique, GIP/RECLUS, Montpellier, 1996. Très intéressant, trouvable seulement en bibliothèque.

GRATALOUP C, Introduction à la géohistoire, Armand Colin, 2015. Pour faire le point sur cette approche explicitement citée dans les programmes.

LACOSTE Y., la légende de la Terre, Champs Flammarion, 1996. Ouvrage de « vulgarisation » très général, où l’on voit malgré tout les idées de Lacoste. Une partie intéressante sur Hérodote et ses « enquêtes ».

PELLETIER, Ph., Elisée Reclus, géographie et anarchie, Editions libertaires, 2009.

SAUGUIN A. L., Vidal de La Blache, un génie de la géographie, Belin, 1993. Pour certains, une vision un peu « hagiographique » de VDB…

SINGARAVELOU P. (sous la direction de), l’empire des géographes, géographie, exploration et colonisation 19 ème – 20 ème siècle, Mappemonde, Belin 2008. Cet ouvrage présente une préface et deux introductions intéressantes qui proposent une réflexion historiographique et épistémologique sur la géographie coloniale.

VEYRET Yvette. Géo-environnement, Armand Colin 2005, 2 ème édition.

VEYRET Yvette, le développement durable, approches plurielles, Hatier Initial 2005.

5- Enseignement, histoire de l’enseignement et didactique de la géographie, préparation au concours

CLARY M., JOANNON M. et TIRONE L. Pour une approche didactique de la géographie, CRDP de Marseille 1994. Ouvrage ancien, mais dont le classement thématique est précieux pour quelques thèmes, avec des exemples.

DESPLANQUES P. et AL, La Géographie en collège et en lycée, Paris, Hachette Education, 1994. Ancien, mais présente une première approche historiographique et surtout des pistes pour construire une leçon, utiliser des documents. ATENTION ! Les programmes ont changé depuis… ! Mais certaines choses restent valables

LEFORT I, Eléments pour une histoire de l’enseignement de la géographie en France, 1870-1990, in Géographes Associés, n°12, Lyon, AFDG; 1993.

LEFORT I, La lettre et l’esprit. Géographie scolaire et géographie savante en France, 1870-1970, Paris, éditions du CNRS 1992. Une des premières thèses en didactique de la géographie, difficilement trouvable hélas ! Disponible à la BU de Grenoble.

LE FUR A, Pratiques de la cartographie, Armand Colin collection « synthèse », Paris 2000. Petit ouvrage, très pratiques pour les bases.

LE ROUX A. Didactique de la géographie, presses universitaires de Caen, 3 ème édition, 2005. A mon avis un des meilleurs livres sur la didactique de la géographie.

MASSON M, Vous avez dit géographies ? Didactique d’une géographie plurielle, Apris, A Colin, 1994.

6- Revues

ANNALES DE GEOGRAPHIE. N° 659, hommage à Pierre George, mort en 2006, entre autres…

HERODOTE Revue de géopolitique N° 92 « santé publique et géopolitique » ; N° 100 « écologie et géopolitique en France » ; N° 22 et 117 « Elisée Reclus » etc.

HISTORIENS ET GEOGRAPHES. Traite des sujets précis, propose des bibliographies et propose les comptes rendus des épreuves orales. Publication de dossier thématiques : 2007 « géographie et développement durable » ; 2008 : « construire les territoires » etc.

L’ESPACE GEOGRAPHIQUE, Revue de Roger Brunet…N°1 2008, « Vidal et la mondialisation », qui montre l’intérêt de VDB pour les transports, les réseaux. Permet de relativiser l’image « classique » que l’on donne de la géographie de VDB, déterministe, naturaliste… de « contrer » le point de vue très négatif de J. Lévy, par exemple.

L’INFORMATION GEOGRAPHIQUE Revue généraliste proposant des numéros thématiques mais aussi des articles sur les programmes, leur mise en œuvre (ex : Décembre 2005 : enseigner avec le paysage ou septembre 2004, l’étude de cas). N° de septembre 2007 intéressant sur le développement durable.

TERRITOIRES EN MOUVEMENT. (UFG géographie Nord-Pas-de-Calais) N° intéressants en 2006 sur le développement durable ; sport et dynamique touristique.

EspaceTemps et EspaceTemps.net. Etc. !

Il faut connaître ces revues, en feuilleter, connaître leur format, leur couleur… Les jury posent parfois des questions dessus !

7- Ouvrages « récents » à connaître (non exhaustif – reflète ma vision de la géographie !)

*BRUNEL, Sylvie : A qui profite le développement durable ? Larousse, 2008. Ouvrage polémique (très !) mais à connaître à mon avis, car il pose de bonnes questions, même s’il date un peu.

GRATALOUP Christian : Géohistoire de la mondialisation. Paris, Armand Colin, 2007. Une somme d’érudition, très intéressant pour le regard qu’il apporte sur le rôle de l’espace et de la géographie dans la compréhension de l’histoire, et sur une approche spatiale de la (des) mondialisation(s). A connaître.

GRATALOUP Christian : L’invention des continents, Larousse, 2009. Renouvelle l’image traditionnelle et acceptée sans même y penser, que l’on peut avoir des continents. Très belle iconographie. A connaître et feuilleter.

GRATALOUP Christian : Faut-il penser autrement l’histoire du monde ? Armand Colin, 2011. La « suite » de la réflexion abordée dans « géohistoire de la mondialisation ».

LEVY Jacques (sous la direction de) : L’invention du monde, une géographie de la mondialisation. Paris, Presse de SciencesPo, 2008. Ouvrage complexe, mais très intéressant car il semble initier une nouvelle approche de la géographie à travers son objet d’étude, ainsi que de la représentation du monde qui lui est associée. A connaître et feuilleter.

LEVY Jacques, FAUCHILLE Jean-Nicolas, POVOAS Anna : Théories de la justice spatiale, géographies du juste et de l’injuste, Odile Jacob, 2018. Ce livre fait le point sur un courant particulier de la géographie, en plein développement avec la crise des « gilets jaunes », la « justice spatiale ». Il est aussi représenté par les ouvrages de GUILUY Christophe, particulièrement le dernier, « No society ». L’ouvrage coordonné par J. Lévy a un double mérite : il part d’une enquête approfondie, et donc des avis des citoyens minutieusement analysés, et de plus selon le point de vue de trois pays : France, Portugal, Suisse.

*LUSSAULT Michel : L’Homme spatial. Le Seuil, 2007. Très intéressant pour les définitions des concepts qu’il donne, pour l’approche originale de l’espace et de son absence de relation avec la « nature » (concept dont il donne une définition intéressante tirée d’autres ouvrages, dans sa 1 ère partie). Mais très complexe. La dernière partie, sur les villes, est très abordable et permet de contextualiser cette nouvelle vision de la géographie. A lire si vous avez le temps…

*LUSSAULT Michel : De la lutte des classes à la lutte des places, Grasset, 2009. Poursuis la réflexion du précédent. A noter une approche très « libérale » de l’espace.

*LUSSAULT Michel : L’avènement du monde : essai sur l’habitation humaine de la terre, Le Seuil, 2013. Pour une redéfinition des concepts liés à l’urbain et à l’habiter, dans le cadre de l’avènement du « Monde » comme un tout organisé par les sociétés humaines. Poursuite du renouvellement des approches géographiques par Lussault.

*LUSSAULT Michel : hyper-lieux, les nouvelles géographies de la mondialisation, Seuil, 2017. Sur l’impact de la mondialisation sur les lieux, certains en tout cas, te la création de lieux symbolisant cette mondialisation.
Les ouvrages de Lussault cités ici correspondent à un ensemble qui se veut une nouvelle approche théorique de la géographie, une redéfinition de la science autour de l’espace des sociétés. Le 1er , « l’Homme spatial », en pose les bases théoriques, le vocabulaire. Le concept d’Habiter et la ville et l’urbain, objet premier des travaux de Lussault, y tiennent une place particulière, dans un monde désormais majoritairement urbain.

RETAILLE, Denis : Les lieux de la mondialisation, Editions le Cavalier bleu, 2012. Comment
comprendre la mondialisation et sa diversité à travers des lieux qui l’incarnent et la définissent.