Le choc de la guerre a bouleversé les consciences.

Chez les vainqueurs comme chez les vaincus, volonté d’un profond changement, voire une rupture : démocratisation politique, économique, sociale et culturelle.
L’aide américaine = chance mais aussi outil de domination + menace pour l’identité des Européens.
Dès 1945, la question de l’américanisation de la culture est posée, nourrie par les réalités et les fantasmes, alimentée par les idéologies et les engagements de l’époque.

• Etat/Situation à la fin de la IIGM
• 1930 – 1945 : quinze années de crise

En 1945, les États-Unis sortent de 15 années de crise ininterrompue :

– effets de la Dépression des années 1930
– engagement dans la II GM suite à Pearl Harbor (RIP Josh Hartnett)

Le plein emploi n’est revenu qu’après l’entrée en guerre de décembre 1941 = reconversion de toute l’infrastructure manufacturière en direction de l’effort militaire.
1943 – 1945 : la population subie les effets du rationnement.
Les Américains de 1945 sont façonnés par le New Deal = ensemble des politiques publiques lancées sous Roosevelt. Cet interventionnisme modéré des pouvoirs publics pouvait légitimement soulager les souffrances et aider les familles à retrouver la voie de l’équilibre économique grâce :
– aux aides au logement : Fédéral Housing Administration (1934)
– aux prestations de chômage ou de retraite : Social Security (1935)

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.