Chapitre 1 : un paysage de l’écrit médiéval, reflet de la diversité des pratiques de l’écrit

L’écrit = objet d’étude / les écrits = tous les documents écrits

2 catégories d’écrits médiévaux : les manuscrits littéraires et les documents écrit de pratique, d’administration, de gestion… Les lieux de production des 2 genres sont souvent les mêmes.

Écrits pratiques et écrits pragmatiques

Renvoient à tous les docs qui cernent des faits, des usages quotidiens.

Ecrits pragmatiques : ensemble des documents écrits, de toute forme, qui peuvent induire des droits et des obligations, peuvent servir de preuves en justice, et qui sont conservés.

2 manières d’appréhender les écrits : par leur domaine d’application ou par leur usage social.

Les écrits ordinaires sont ceux rédigés par des petits marchands, clercs… mais peuvent aussi être d’ordre administratif. Ils existent pour permettre le fonctionnement des « bureaux ». Ils s’inscrivent dans la révolution de l’écrit.

Écrits privés et écrits domestiques

Ces écrits renvoient aux docs non produits par une institution publique et dépourvus de signe de validation. Ils peuvent être à usage pro (comptes) ou domestique (livres).

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.