Émeutes, rébellions et révoltes dans les îles Britanniques des années 1660 aux années 1780

I) Des populations émotives et rebelles

17ème et 18ème siècle : peuples des îles Britanniques font souvent preuve d’insubordination en particulier dans les villes et à Londres plus qu’ailleurs.

Diverses traditions comme les fêtes, les anniversaires attachés aux dynasties successives, les défilés de communautés de métiers, les revendications salariales= occasions de manifester dont les marques de dérision envers les autorités locales, le gouvernement et le monarque avec des défilés derrières des mannequins ou autres représentations irrespectueuses.

Manifestations plus particulièrement des citadins avec violence pour exprimer la hausse des prix des grains, des innovations agraires, des décisions du gouvernement ou autre→ même chose à cette époque en France.

Spécificités : ampleur et durée notamment durant les règnes des derniers Stuart et des Hanovre, en particulier la foule londonienne qui se soulève de manière très violente pour des raisons politiques. D’autres portés d’émeutes dans les comtés du Sud-Ouest et de l’Ouest, les districts manufacturiers des Midlands, ceux en voie d’industrialisation dans le Yorkshire et le Lancashire, des villes comme Bristol ou Norwich.

Lutte jusqu’en 1746 contre les Ecossais jacobites hostiles de Londres.

1690-1691 : reconquête de l’Irlande.

A partir de 1715, pour faire face aux émeutes→Riot Act qui s’appliquait en Angleterre et au pays de Galles : en cas de rassemblement de plus de 12 personnes ayant l’allure d’une émeute→ acte lu+ dispersion dans l’heure.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.