Deuxième partie : comment peut-on traduire dans une séance d’histoire une évolution avec des documents iconographiques?

Au sein de cette seconde partie j’ai choisi de présenter une séance d’histoire portant sur : « Les évolutions du travail ouvrier en France de 1830 à 1975 » qui s’intègre dans le sujet d’étude suivant : « Être ouvrier en France (1830-1975) » (Cf. Annexe 1 « Tableau de la séquence »). J’ai choisi de présenter cette séance en raison de ma difficulté à la construire. En effet, je voulais varier mon approche concernant l’évolution du travail ouvrier, en utilisant des documents iconographiques pour traduire cette dernière et non des sources écrites.

 Cette séance a été réalisée en début d’année avec les dix élèves de la classe de 1ère Bac Pro ARCU (Accueil Relations Clients et Usagers) du lycée professionnel de XXXXXXXXXXX. Il s’agit d’une classe dont le niveau est assez hétérogène, avec d’excellents élèves et certains avec un niveau beaucoup plus fragile, avec des difficultés au niveau de la lecture, de l’écriture, et de l’analyse des documents en histoire. Mais ces derniers sont très volontaires et demandent constamment à progresser.

Nous nous attacherons dans un premier temps à présenter la séance, en détaillant les objectifs et les capacités développées. Nous décrirons par la suite son déroulement, et les activités proposées. Dans un bilan final, nous ferons un retour réflexif sur cette dernière, en s’attachant à identifier les points positifs et ceux à améliorer.

 Titre : « Les évolutions du travail ouvrier en France de 1830 à 1975 »

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.