Introduction :

Joël Cornette est un historien français de l’Ancien Régime spécialisé dans la monarchie française du XVIIe siècle. Il publie Le roi de guerre. Essai sur la souveraineté dans la France du Grand Siècle pour la première fois en 1993, sous l’édition Payot.

L’analyse de l’Etat royal fut longtemps en partie confondue avec la description de ses institutions. Des études neuves sont venues enrichir et diversifier notre compréhension de la genèse et du fonctionnement de l’Etat moderne (école des cérémonialistes anglo-saxons). Dans ce renouveau des études sur l’Etat, un domaine fut longtemps laissé dans l’ombre. La guerre, qui pourtant occupe l’essentiel des histoires des règnes au XVIIe siècles. La guerre apparaît comme une sorte d’annexe obligée, reléguée dans la rubrique événementiel, abordant la guerre à partir de ses effets.

La perspective de cet ouvrage est différente: l’auteur analyse principalement la guerre comme une cause, un révélateur d’un autre phénomène, qu’il soit d’ordre politique, économique, ou social. Joël Cornette souhaite étudier la guerre comme une partie constitutive de la souveraineté : La guerre est bien avant tout affaire d’Etat, affaire de l’Etat.

Première partie : La violence, la guerre, l’État

  • Chapitre premier: Siècle de guerre, siècle de fer

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.