Le travail en Europe danubienne connaît également de profondes modifications. L’empire d’Autriche-Hongrie connaît lui aussi la révolution industrielle avec un décalage évident par rapport à la Grande-Bretagne. Comme partout ailleurs coexistent des structures artisanales et des manufactures modernes. L’éclatement de l’empire, après la première guerre mondiale, a des conséquences  en Autriche, avec l’émergence d’un puissant mouvement ouvrier qui se heurte à des politiques autoritaires et paternalistes, malgré une législation sociale avancée.

L’ouvrage publié par Ludovic Laloux et Arnaud Peters rassemble des textes de spécialistes européens du monde du travail. Cette deuxième fiche de lecture dresse un tableau de la situation du monde du travail sous l’angle de l’organisation des entreprises mais également de la question sociale.

Chapitre 2 : le travail dans l’espace danubien

Chapitre 1 : la Grande-Bretagne 1830-1939

À l’aube du XIXe siècle, l’Empire d’Autriche offre la particularité de posséder des manufactures implantées dans les campagnes. Ses entreprises textiles constituent le fer de lance de l’industrialisation du pays mais connaissent des mutations avec l’introduction de la mécanisation à la fin de la première moitié du XIXe siècle. Le travail du bois et du verre, la production de sucre de betterave sont eux-aussi des secteurs économiques en plein essor.

I- L ’essor économiques et industriel

Ouvrières à domicile

A – Vitalité de l’industrie textile autrichienne

La mutation de l’industrie textile danubienne s’effectue entre 1825 et 1840, avec l’abandon progressif de la filature manuelle du coton au profit de la filature mécanique : la première a presque totalement disparu en 1840 en Bohême. L’industrie textile est celle qui tire vers le haut la mécanisation et l’utilisation de la vapeur : dans les années 1840, elle utilise à elle-seule 50% des chevaux-vapeurs disponibles dans l’Empire, soit 20 000. C’est un chiffre modeste au regard des 90 000 chevaux-vapeurs français au même moment. Les cotonnades et les lainages se concentrent en Bohême. L’agglomération viennoise se distingue par ses soieries, où des ouvriers hautement qualifiés continuent de produire des biens artisanalement. Outre la brasserie, l’Autriche se spécialise dans la raffinerie du sucre de Betterave.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.