Le travail en Europe occidentale. Sur ce thème cet ouvrage de Patrick Verley permet d’avoir un contrepoint d’histoire économique qui permet de situer le travail, sous sa double forme économique (production et productivité) et sociale, dans le phénomène plus global de la Révolution industrielle. Le fichage est orienté sur le thème et les aires du sujet de l’agrégation]

La première révolution industrielle (ou première industrialisation) d’origine anglaise s’essouffle dans les années 1880 et des changements techniques (nouveaux secteurs industriels) et organisationnels (grandes usines et grandes entreprises) amènent une seconde industrialisation (ou « révolutions industrielles du XXème s. »). Ricardo dès 1821 pressent les implications sur le chômage technologue et l’évolution des salaires dès 1821 et Sismondi les crises de surproduction dès 1819. Le phénomène de l’industrialisation est reconnu historiquement, au milieu du XXème siècle, comme une énorme amélioration matérielle expliquant l’écart de développement entre pays industrialisés et les autres ; il déclenche alors d’énormes controverses historiographiques sur ses facteurs. Les principales explications portent sur les aspects techniques et sur l’investissement, mais depuis les années 1970-80, les approches sont très renouvelées (voir chapitre 1).

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.

Manuela Martini

Rémunérations et budgets familiaux en Europe, milieu du XIXe-début du XXe

Les mécanismes de l’industrialisation européenne : formes, enjeux et débats