Chapitre 19- S’amuser sur la mer : les espaces du nautisme (Anne Gaugue)

Littoral et mer sont les supports de multiples pratiques sportives et de loisirs. Cohabitent sur ces espaces pratiquants et activités, promeneurs, baigneurs. Des conflits d’usage peuvent apparaître.

1- Les activités nautiques

Nombreuses pratiques sportives et ludiques sur les espaces maritimes. La plus ancienne est la plaisance qui désigne la navigation pour le plaisir sur des bateaux à voiles ou à moteur, apparue au XIXe sicle sur les côtes britanniques et françaises (Havre, 1838). Pratique élitiste jusqu’aux années 1960. La navigation devient populaire, non seulement en raison de la baisse des coûts de construction des bateaux (matériaux moins chers) mais également grâce à la médiatisation de navigateurs, tels Bernard Moitessier (1968, course solitaire autour du monde), Eric Tabarly (transat anglaise, 1964).

La glisse cohabite avec les embarcations à voiles ou à moteur. La plus ancienne pratique est le surf né à Hawaï à la fin du XIXe siècle-début du XXe. La planche à voile se pratique sur les côtes françaises dès 1970, délaissée aujourd’hui au profit du surf et de ses dérivés (Kite-surf, body board, paddle).

La temporalité des pratiques nautiques a évolué. D’abord en été, elles ont investi les espaces du quotidien car elles se pratiquent aujourd’hui toute l’année.

2- Des pôles attractifs

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.