INTRODUCTION

Chapitre 1- L’intérêt d’une question sur le Tourisme et les Loisirs (Edith Fagnoni)

La géographie de la récréation permet d’interroger le concept de spatialité, de territorialisation et déterritorialisation (voire de reterritorialisation) de l’objet tourisme.

La question au programme invite également à réfléchir aux liens entre tourisme et loisirs. Elle met en exergue une certaine transversalité entre les territoires, les espaces, les habitants, les acteurs…

Le tourisme est devenu progressivement un objet géographique. Il montre les évolutions de la discipline.

Il se définit comme un système complexe qui solidarise acteurs-lieux-pratiques.

Il n’est pas que quantitatif, et le géographe doit s’intéresser aux touristes eux-mêmes, à leurs pratiques et les lieux de leur mise en œuvre.

Chapitre 2- Le « tourisme-loisirs », un objet d’étude sérieux (Edith Fagnoni)

1- Quelques jalons

Le tourisme participe à une mise en relation des lieux et une interconnexion du monde par les mobilités touristiques. Ces mobilités s’appuient sur des infrastructures de transport qui structurent et organisent les territoires. L’objet tourisme interroge donc les sociétés et les espaces.

Le monde se touristifie, les sociétés se transforment et l’habiter se modifie.

2- La construction du fait touristique : problème de confusion, un positionnement flou

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.