Partie 1 : Définition et organisation de la France rurale

Chapitre 1: La géographie rurale de la France en perspective historique et épistémologique

La ruralité constitue un « manteau de représentation », marqueur culturel de la société française, inscrit dans la longue durée à partir de deuxième moitié du 19ème siècle. Toujours vrai aujourd’hui, l’agriculture, l’alimentation et l’environnement sont traités avec passion dans le monde politique et médiatique, en témoigne chaque année le Salon de l’Agriculture.

Cependant, il y a un déphasage entre les discours et la réalité des moyens de l’action publique. En cause, les contradictions qui découlent d’un monde globalisé qui n’articule plus « les échelles et les pas de temps » et les fragments de socio-écosystèmes agraires anciens, notamment en marge des métropoles. Il y a une anxiété face à la non-durabilité du modèle de développement dominant, provoquant des crispations réactionnaires et un tropisme pour les expériences utopiques (parfois dans les mêmes lieux et avec les mêmes acteurs), d’où découle une crise de la représentation des territoires ruraux.

I) Epistémologie historique et réflexivité géographique

Les études rurales comme champ d’investigation scientifique dans le monde académique français apparaissent dans l’entre deux guerres. La ruralité dans sa définition primordiale, c’est le simple effet de coprésence d’éléments situés dans l’espace -facteurs favorables ou non à la vie biologique, aménagements et activités mobilisant la biomasse en tant que telle ou en tant qu’ensemble d’aménités -, l’évidence d’un tissu paysager sans couture, à la trame particulièrement serrée de faits de nature et de fait sociaux, dont l’enjeu principal est celui de la mise en ordre productive de l’oekoumène.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.