Chapitre 7

Les paysages agraires : entre unité et diversité, traditions et mutations.

Mutations constantes des paysages agraires liés à : l’histoire + structures sociales héritées + techniques employées + cultures et assolements choisis + capacités financières des exploitants + choix perso +  politiques agricoles de la PAC + l’environnement.

« Pour appréhender un milieu ou une société, il convient de disposer d’une langue ou de moyens d’analyse appropriés » P. Claval (« Les sciences sociales et l’espace rural : découverte des thèmes, attitudes, politiques » Habitat et espace dans le monde rural, 1988). Paysage comme outil de recherche = décrire et expliquer le paysage agricole en s’intéressant à la morphologie agraire. L’analyse paysagère tient compte de plusieurs éléments :

  • Taille, forme, disposition des parcelles : étude des parcelles visuelles et non cadastrales. Parcellaire paysager ne correspond pas toujours aux parcelles recensées par les services fiscaux : parcelle cadastrale peut être divisée en plusieurs parcelles de cultures visuelles.

  • Type de cultures + assolement pratiqués pour les plantes annuelles selon les données naturelles, éco, choix exploitant. De ces éléments dépendent le changement de couleurs dans le paysage selon les saisons.

  • Type d’élevage selon le cheptel et modèle éco (intensif, extensif)

  • Place et forme prise par l’arbre : présence ponctuelle, linéaire, en taches… Sylviculture doit être étudiée.

  • Accès à ces parcelles : étude des tracés + densité des chemins et des routes.

  • Habitat (maisons d’habitation et bâtiments d’exploitation) : son importance et disposition dans le paysage. Etude des maisons et bâtiments = distinctions régionales, modernisation de l’exploitation, orientation éco = élément clé de la description paysagère. XXe : géographes décrivent réellement les formes d’habitat rural. P. Claval : « la curieuse impuissance à décrire les habitations modestes des ruraux [qui] dure longtemps » (1988) Albert Demangeon publie l’article « L’habitation rurale en France. Essai de classification des principaux types » = mise en rapport des genres de vie, modes d’exploitation du sol, les bâtiments ruraux. Années 30 : Gaston Roupnel, Marc Bloch et Roger Dion : lien entre les paysages agraires et civilisations agraires.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.