La thèse : Grâce à la notion d’intellectuel : « l’intérêt de déplacer l’attention des institutions vers les hommes, des idées vers les structures sociales, les pratiques et les mentalités, de situer le phénomène universitaire médiéval dans la longue durée. » p.II

Depuis les études sur les intellectuels ont fleuri:

« la division du travail, la ville, des institutions nouvelles, un espace culturel commun à toute la chrétienté et non plus incarné dans le morcellement géographique et politique du Haut Moyen Age, voilà les traits essentiels du nouveau paysage intellectuel de la chrétienté occidentale au tournant du XII au XIII e siècle. » p.III

Le lien avec la ville : essentiel pour la construction du modèle de cet intellectuel médiéval. Clivage entre école monastique et école urbaine ouverte à tous, en principe.

N’a pas montré l’attraction du monde universitaire sur le milieu monastique.

Citadins, les nouveaux intellectuels, sont les hommes de métier.

A laissé de côté l’aspect révolutionnaire de l’université comme terreau de recrutement des élites gouvernantes.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.