Écrit, pouvoirs et sociétés en Occident au XIIe – XIVe siècle. (Angleterre, France, Italie, péninsule Ibérique)

L’écrit dans l’affirmation des états monarchiques

Écrit, pouvoirs et société XIIe-XIVe siècle

Entre le XIe et le XIVe siècle = émergence et essor des monarchies.

De logiques féodales, on passe à une centralisation politique et administrative au sein d’États  permettant l’affirmation de la souveraineté modifiant les rapports de forces féodales.

→ Cela entraine un explosion documentaire (ordonnances, enquêtes, enregistrement, comptabilité)

Structuration des chancelleries royales et des bureaux spécialisés  composés de clercs techniciens, notaire, juristes et scripteurs au XIVe.

XIVe : maîtrise croissante de l’écrit et bureaucratisation interne des administrations.

→  Cela entraine un besoin croissant de conservation – archivage précoce dans les monarchies d’Angleterre et de Sicile puis normalisé dans toutes les royautés au XIVe.

Écrit, pouvoirs et société en Occident aux XIIe-XIVe siècles (Angleterre, France, Italie, péninsule Ibérique)

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.

Écrit, pouvoirs et société en Occident aux XIIe-XIVe siècles : Angleterre, France, Italie, Péninsule ibérique