« Les révolutions d’Angleterre (1640-1689) » par Jean-Pierre POUSSOU in Etat, pouvoirs et contestations dans les monarchies française et britannique et dans leurs colonies américaines (vers 1640-vers 1780), Armand Colin, 2018, page 271 à 307.

Dans ce chapitre, Jean-Pierre Poussou explique le déroulement des révolutions anglaises et démontre que l’Etat et le pouvoir royal n’en sortent pas affaiblis, loin s’en faut.

 

1. Les raisons de l’entrée de l’Angleterre en révolution :

En novembre 1640, entrée en conflit lorsque se réunit le deuxième parlement convoqué par Charles Ier car les Communes sont composées d’une majorité de députés opposés à la politique du roi au pouvoir depuis 1625 et qui règne sans parlement depuis 1629 (régime thorought). Deux proches du roi (Laud, l’archevêque de Canterbury + le Lord Deputy d’Irlande) font l’objet d’une procédure d’impeachment (mis en accusation pour être jugés par les Lords). Le point culminant en novembre 1641 est la Grande Remontrance qui condamne tous les « abus » du roi. Charles Ier réagit : il essaie en vain de faire arrêter 5 membres de l’opposition aux Communes et il quitte Londres le 10 janvier 1642 et s’installe à Oxford pour mettre sur pied une armée qu’il lève à Nottingham : c’est le début de la guerre civile.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.