Chapitre 1 Comment en est-on venu là ?

François-Azouvi : signature le 13 décembre 2005 d’une pétition demandant l’abrogation de toutes les lois relatives à l’histoire (lois mémorielles), c’est à dire la loi Gayssot de 1990 (shoah) la loi de 2001 (génocide arménien), de la loi Taubira sur la traite négrière, et enfin de l’article 4 de la loi de février 2005 reconnaissant un « rôle positif » à la présence française outre-mer.

Cette pétition résulte de l’indignation suscitée par la mise en accusation de l’historien Olivier Pétré-Grenouilleau.

Rappel, la promulgation des lois mémorielles constitue une nouveauté absolue. Elle s’inscrit dans un contexte historique déterminé = ce sont les crimes nazis qui ont, dès Nuremberg, conduit à l’adoption de la notion de crime contre l’humanité.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.