Petit Lexique d’Historiographie Histoire

Lexique d’Historiographie. Cet article traite des différents termes qu’il est possible de rencontrer, lorsque l’on étudie l’historiographie.

A

Absolutisme : La question que pose l’absolutisme est celle de la spécificité de la

Lexique d’Historiographie
Louis XIV figure de l’absolutisme

monarchie française au XVIIe et XVIIIe. La monarchie des bourbons est dépourvue de constitution et est adossée à l’héritage monarchique antérieur. Ce n’est donc pas seulement une histoire politique mais aussi une histoire sociale, économique, culturelle. La multiplication des angles d’attaque de l’absolutisme a eu pour conséquences des discussions feuilletées plutôt que des oppositions tranchées. L’absolutisme est une invention péjorative de 1797 et sert au XIXe à exalter le libéralisme donc la réflexion historienne est installée dans un va et vient entre un absolutisme défini à posteriori pour comprendre un régime dans sa spécificité, et ce que pouvait signifier la notion en son temps.

Acculturation : processus par lesquels un individu ou un groupe se voit imposer ou s’imprègne d’éléments culturels d’une autre société, généralement dominante, au cours de contacts de longue durée, qui peuvent être de types variés. Elle ne se limite pas à la perte d’identité. Cette notion pose problème car elle implique un sens unique d’appropriation, au détriment de la réciprocité qui peut exister dans une situation d’égalité entre deux groupes sociaux.

 

Acteur : Dans la tradition sociologique française (E. Durkheim), l’acteur a longtemps été considéré comme une sorte d’automate social. Plus qu’acteur, l’individu était considéré comme agent dont les manières d’agir étaient déterminées par des forces profondes dont il n’avait pas pleinement conscience. S’opposant à cette survalorisation du collectif, la sociologie de l’action dans les 90’s cherche à interroger les raisons d’agir des individus, c’est-à-dire les intérêts évoqués par les individus eux-mêmes dans leur discours. La vision de l’acteur développée par les sciences humaines est celle d’un individu pluriel appelé à se mouvoir dans les différentes scènes de la vie quotidienne, à adopter des logiques d’action diverses. Pendant un demi-siècle, la discipline historique développée par l’école des Annales consacre le rejet de l’acteur : rejet de « l’idole individuelle » et encore plus sous les effets conjugués du marxisme et du structuralisme lors du moment Braudel/Labrousse et de la nouvelle histoire. En réaction, depuis une quinzaine d’années, il y a un nouvel intérêt pour l’expérience vécue et les interprétations des acteurs eux-mêmes (cf. micro-histoire). Pour certains comme Marcel Gauchet, François Dosse etc. un nouveau paradigme en sciences sociales se cristalliserait autour de ce « retour de l’acteur ».

Agency : capacité d’initiative d’un acteur.

Alltagsgeschichte : courant d’historiens qui se développe au début des années 1980 autour d’Alf Lüdtke, ce courant centre sa recherche sur les expériences spécifiques des individus, leurs comportements quotidiens, regardés de l’intérieur, s’opposant à l’histoire sociale traditionnelle qui privilégie l’étude des groupes, classes ou structures. Celle-ci a d’ailleurs réagi avec virulence aux propositions de l’Alltagsgeschichte qui produit une ouverture vers « l’histoire amateur ». Son terrain principal est celui de l’histoire contemporaine, notamment l’étude d’individus dominés : les bonnes, les ouvriers. Ex : Les ouvriers de la Ruhr entre 1930 et 1960, Lutz Niethammer, les ouvriers ne sont pas seulement les victimes muettes d’un monde oppressant, ils y agissent et lui donnent un sens.

Lexique d’Historiographie

Anachronisme : Pour Lucien Febvre c’est « le pêché mortel de l’historien », rien de pire que de projeter ses valeurs sur les sociétés contemporaines et de parler de soi en croyant faire parler les hommes d’autrefois.

Ancien Régime : concept fondé lors de la Révolution Française pour définir ce qu’elle vient de détruire, il n’acquiert donc sa signification qu’avec son aboutissement fondateur. Le risque d’anachronisme et de téléologie est donc décrié par certains historiens (Pierre Chaunu)

Annales (école des) 1930-1980 :

1ère génération 1930-1945: Marc Bloch et Lucien Febvre, la pluridisciplinarité sous contrôle historien. 1919, L. Febvre, l’Histoire dans un monde en ruine. Ils fondent en 1929 les Annales d’histoire économique et sociale : Volonté de décloisonnement des disciplines des sciences sociales, plus de déterminisme, l’ensemble des traces du passé servent de source. L’Histoire veut s’ancrer dans les sciences sociales et donne donc place centrale à l’économie et au social. L’histoire doit devenir une science problème qui questionne le passé.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.