Chapitre 17 : « Ou bien explose-t-il ? »

Dans le Sud et le Nord, dans les années 50 et 60, il y eut  une révolte noire.
Les Noirs n’étaient pas aussi anticommunistes que les Blancs : le PCUS était un des (rares) alliés de la cause Noire, et il était difficile de refuser un allié.

La Seconde Guerre Mondiale avait rendu muet les débuts du militantisme noir, mais tout fut différent dès 1945, avec la révolte des peuple d’Asie et d’Afrique des anciennes colonies.

Truman, à la fin de 1946, a dû prendre des mesures :

  • la population noire était frustrée de ne voir aucune promesse d’égalité se réaliser
  • Les communistes disaient que la question raciale était la preuve de l’échec des USA. Il fallait donc  leur prouver le contraire.
  • Il mit en place le « comité des Droits Civiques ». Son but : interdire les lynchages, créer une commission permanente, interdire toute nouvelle législation discriminante… Le Congrès refusa ces préconisations.

Les raisons étaient morales, économiques et diplomatiques… En fait, Truman n’a pas vraiment cherché à éliminer la discrimination raciale. Il prit quelques petites mesures contre la ségrégation, qui ont tardé à être appliquées.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.