Yann Potin. Trésors, écrits, pouvoirs. Archives et bibliothèques d’état en France à la fin du Moyen Age. CNRS Edition, 2020.

Yann Potin est un historien est archiviste français. Il travaille aux Archives nationales et est maître de conférence associé à l’université Paris-Nord. Il a travaillé sur le patrimoine, les archives et les trésors, Il a notamment dirigé l’ouvrage Der Schatz im Mittelalter : Fragestellungen und Forschungsperspektiven, « Le Trésor au Moyen Âge : questions et perspectives de recherche ».

Dans l’ouvrage qui nous intéresse ici, deux types de trésors sont traités:

  • trésors de « savoirs », ou de « sagesse » dans le cas des livres et de la « librairie » ancêtre des bibliothèques
  • trésors de « titres » ou de « privilèges », cad de droits et de preuves juridiques dans le cas des chartriers, figure médiévale suprême des dépôts d’archives.

L’objectif du livre est de « comprendre pourquoi et comment les bibliothèques, et plus encore les archives médiévales, procèdent les unes et les autres d’une forme spécifique de thésaurisation ».

Cela est construit à partir de dix textes publiés entre 1999 et 2009, dans le sillage de la Literacy anglo-saxonne et de la Schriftlichkeit germanique. Le point de départ de la recherche de l’auteur est la reprise du dossier documentaire considéré alors comme clos sur l’histoire et la dispersion de la bibliothèque du Louvre entre 1368 et 1424, étudié notamment par Leopold Delisle dans ses Recherches sur la librairie du Louvres, publiées en deux volumes en 1907. L’ouvrage se découpe en trois parties, la première est composée de textes généraux sur la thésaurisation royale, la seconde sur la librairie royale du Louvre, enfin la troisième se concentre sur le Trésor des chartes.

 

Partie 1. Trésors du roi. Une histoire matérielle du pouvoir de donner

Chapitre 1: Trésor(s) du roi: les contours d’un objet incertain

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.

jacques Bastian