Chapitre 15

Ruralités Ultramarines

Ruralité ultramarine française = Départements + Territoires d’Outre-Mer = singulière. Portion caraïbe est tropicale, pas toujours insulaire comme en Guyane où 250 000 hab vivent sur le littoral, expliquant la faible densité générale (3hab/km²).

Secteur public domine l’emploi et témoigne de la dépendance étatique de la Guyane : 83 534 km² = 1/7e de la superficie totale de la Frce avec une ruralité faite d’étendues forestières. Les 2 autres Guyanes : anglaise appelée Guyana et néerlandaise appelée le Suriname ont accédé à l’indépendance alors que la Guyane est demeurée française.

Forêt guyanaise : le plus grand massif forestier français + possède le plus vaste parc naturel national de Frce = Parc amazonien de Guyane créé en 2007 avec 34 000 km². Parc destiné à protéger et promouvoir une biodiversité.

  1. De profils contrastés.

La tropicalité et l’insularité = ruralité ultramarine originale. Lourd poids du passé douloureux et mouvementé pèse toujours (colonialisme, esclavagisme, tendances à l’émancipation). Récente influence de l’écologie + DD = modifie la nature et l’essence des territoires ultramarins. 1946 : Aimé Césaire (homme politique et écrivain engagé en faveur de l’émancipation de son peuple) prend position en faveur de la départementalisation.

Décideurs et experts de la métropole : empêchent le monde rural et les campagnes ultramarines de s’épanouir, de valoriser leurs atouts naturels et éco. Mais, il y a aussi le vertueux scientifiques issus de la métropole qui sont venus à la rescousse des territoires ultramarins afin de faire progresser l’évolution vers une émancipation coordonnée du binôme « monde urbain/rural ».

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.