Le travail en Europe occidentale des années 1830 aux années 1930. Mains- d’œuvre artisanales et industrielles, pratiques et questions sociales

Cette fiche de lecture a été largement reprise, enrichie par des références multiples, notamment dans les revues scientifiques.

Le développement de l’industrie couplée avec l’essor urbain a souvent été abordé par les élites sous le prisme de la misère. Avec le développement de l’industrie, les barricades qui font tomber les régimes pendant les révolutions de 1830 et de 1848 sont vécues comme un danger par les élites sociales.

Qu’est-ce qui réunit les mondes du travail manuel  ?

Ce chapitre donne une vision de l’avenir de la classe ouvrière, comment trouver des solutions à la question sociale, vue par les élites et l ‘état mais aussi par les ouvriers eux-mêmes.

Le travail et la condition ouvrière

La condition ouvrière : 

La condition ouvrière est souvent associée au crime, l’image des quartiers les plus pauvres des grandes villes masquent celle des mondes du travail. Cela laisse la place à la misère, comme en témoigne le Chef-d’oeuvre de Victor Hugo : Les Misérables.

Pour défendre la proposition de loi du député de l’Ille-et-Vilaine, Armand de Melun relative à la prévoyance et à la misère, Victor Hugo dans son célèbre Discours de la misère ou du moins sa reconstitution,  donne une image de la misère dans les faubourgs de Paris: Hommes, femmes n’ayant pour couvertures, pour vêtements que des monceaux infects  de chiffons.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.