Le travail en Europe occidentale – Les luttes de la classe ouvrière britannique – Alan Grey

Introduction : Il y a environ deux siècles en Grande-Bretagne, le mode de production capitaliste a pris un grand essor. Cela a métamorphosé la société comme elle ne l’avait jamais été depuis l’introduction de l’agriculture. Entre 1780 et 1850, la généralisation des méthodes de production industrielle bouleverse le corps social britannique et crée des groupes sociaux nouveaux :  les ouvriers et bourgeoisie industrielle.

Le monde du travail change ainsi de visage. En 1850 plus de la moitié des travailleurs vivent dans les villes et le statut dominant est celui du prolétaire, c’est à dire un homme contraint à vendre contre un salaire sa force de travail. Le monde ouvrier ne cessa de grossir et en 1914 et le travailleur manuel salarié représentait 3/4 des actifs.

Marx et Hegel précisent à partir de 1848 leur analyse du capitalisme. Les syndicats furent selon Hegel « l’école de la guerre » pour les travailleurs ; ce furent aussi des instruments forgés pour se défendre contre l’exploitation patronale. Ainsi se développa le mouvement du chartisme.

Le mouvement ouvrier britannique joue un rôle précurseur en Europe. En Grande-Bretagne comme plus tard en France ou en Allemagne, on assiste à une lutte pour la direction des mouvements ouvriers entre partisans de la Révolution et partisans de la collaboration avec le patronat. On peut noter aussi sur la période les nombreuses grèves, manifestations, émeutes et insurrections ou les femmes jouer un rôle important. On note aussi la naissance d’une classe ouvrière grâce à un grand brassage à la fois sur le continent européen et à travers l’ensemble de l’Empire britannique.

Le travail – Formation d’une conscience collective

Première partie : La formation d’une conscience collective des origines à 1850.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.