Question au CAPES = rappel de la tradition historiographique, saisir l’approche de l’écrit médiéval renouvelé par les historiens.

Questionnement sur la place de l’écrit dans les sociétés médiévales depuis longtemps. Bases de la méthode critique des textes chez J Mabillon, De Re diplomatica, 1681 : jugements pour vérifier l’authenticité. Exhumation des textes, classement et examen méthodique = « archéologie des textes » déjà depuis l’humanisme jusqu’à l’Ecole des chartes du 19E et même après. Métier d’historien = familiarité avec l’écrit, surtout pour les périodes anciennes car est rare. Propre des civilisations à manuscrits = rapport entretenu à la matérialité de l’écrit, notamment pour son principe d’unicité : est un objet unique, façonné par un humain, à une date donnée, en un lieu donné et contexte spécifique. Diffusion de l’imprimerie et capacité technique à reproduire en série les mêmes supports modifie les rapports.

Acte de naissance de la « nouvelle diplomatique » (M Clanchy, From memory to written record, 1979) = école de la literacy anglosax, de Schriftlichkeit allemande ou la « scripturalité » française. Utilisation de la méthode quantitative par l’historien pr connaître la place de l’écrit dans la soc anglaise entre 1066-1307 = « prolifération des documents » et dans toutes les couches de la soc. Rôle des pouvoirs souverains dans la croissance de l’écrit : nombre de lettres émises/an entre 1100-1300 multiplié par 100. Par ex, sous Henri 1e de Beauclerc (1100-1135), 4500 lettres, conservation de 15000 docs sous le règne de P le Bel -> explosion numérique de l’écrit.

Aussi mutations des technologies de l’écrit : divers types de doc, rôle nouveau des professionnels de l’écrit et institutions scolaires, innovations dans la production et conservation des docs. Aboutit à la formation d’une soc structurée par une « mentalité scripturaire » (literate mentality). Même dynamique en Italie.

C’est la même chose pour le livre médiéval.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.