Monde romain – religion et pouvoir: question du programme des concours en histoire ancienne, cette fiche présente l’intérêt de faire le lien entre les pratiques de classe dans le second degré, et l’atelier de l’historien, c’est-à-dire le travail sur les sources dans l’Antiquité.

Religions et pouvoir dans le monde romain de 218 av. J.-C. à 250 apr. J.-C.

Les acteurs du pouvoir et de la religion

Introduction

Pourquoi étudier une religion « morte » ? Du polythéisme au fait religieux

Débats à partir de 1980 sur l’enseignement de l’histoire et l’actualité des religions, de sa nature et de ses finalités (cf. John Scheid, Religion et piété à Rome, 1985). Aboutissement en requalification en enseignement du « fait religieux » en 2000 (cf. Laurence De Cock).

Thème très présent dans les programmes notamment dans le thème 2 en classe de 6e « Récits fondateurs, croyances et citoyenneté dans la Méditerranée antique au Ier millénaire av. J.-C. » avec lien entre religion et citoyenneté. Même chose dans le thème 3 « l’Empire romain dans le monde antique ». En Seconde, chapitre 1 du thème 1 « Le monde méditerranéen : empreintes de l’Antiquité et du Moyen Âge ». Thème 5 de l’enseignement de spécialité de Première « Analyser les relations entre États et religions ».

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.