CHAPITRE 2 : Habiter les espaces ruraux.

Vers l’épisode 1

Les espaces ruraux se caractérisent par des densités de population, des formes de peuplement et des trajectoires démographiques particulièrement diversifiées (CH .1). Il y a donc aussi une grande diversité des modes d’habiter. L’habiter renvoie à plusieurs éléments : aux lieux d’habitat (domicile, village…), aux pratiques des habitants (mode de vie, lieux de vie quotidiens), mais aussi à leurs représentations territoriales. En outre, les habitants de l’espace rural se caractérisent par une grande diversité de profils : agriculteurs, néoruraux, retraités, acteurs du tourisme…

Les représentations liées à la ruralité se fondent sur l’idée d’un ancrage territorial. En effet, les espaces ruraux incarnent des spécificités paysagères, territoriales, sociologiques, voire identitaire, contrastant avec l’image d’espaces urbains de plus en plus uniformisés dans leurs paysages comme dans les pratiques de leurs populations.

Cette opposition binaire urbain/rural doit être nuancée, au regard des interactions croissantes entre les espaces, mais il n’en reste pas moins que le fait d’habiter les espaces ruraux s’associe à un certain nombre de spécificités liées aux faibles densités, avec toutefois une grande diversité de modes d’habiter selon les contextes territoriaux.

I- Des sociétés rurales en profonde mutation face à l’urbanisation croissante.

L’urbanisation croissante à l’échelle mondiale s’associe à un double processus d’exode rural vers les villes et d’étalement urbain sur les campagnes, qui constituent des défis majeurs pour les sociétés rurales, dans les Nords comme dans les Suds. Ces tendances ont des impacts différents selon les contextes territoriaux. Elles impliquent cependant une mutation du profil des sociétés rurales. Dans les pays développés, on note ainsi une forte diminution de la part des populations agricoles au profit de nouvelles catégories d’habitant des campagnes. Dans l’ensemble du globe, on peut observer, un rapport de plus en plus étroit à la ville en termes de pratiques mais aussi des inégalités croissantes entre et au sein des espaces ruraux.

A- Un rapport à la ville de plus en plus fort

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.