Introduction : Dès les premières lignes, l’auteur rappelle que la géographie ne se résume pas aux Occidentaux, elle est liée à des points de vues différents. Le mot géographie est employé pour la première fois par Aristote dans De mundo au IVe siècle avant notre ère.

***
Chapitre 1 — L’héritage antique et sa modernisation

1. La géographie dans la culture des sociétés grecques
Les savoirs se transmettent par imitation ou par voie orale. Se développe, dans les sociétés grecques, déjà l’idée la Terre est ronde. Il faut également souligner l’importance d’Hérodote qui décrit le monde mais pas avec le regard d’un voyageur : il décrit des modes de vie, les moeurs.
Il faut évoquer aussi Ératosthène au IIIe siècle av. JC., qui est à la fois directeur de la bibliothèque d’Alexandrie (centre culturel de l’Antiquité) et astronome : ce dernier connait les latitudes, suppose les longitudes (avec les récits de voyage). La géographie a pour lui le but de cartographie le monde habité, c’est-à-dire l’oecoumène. Tout ceci grâce à l’astronomie.
L’Oeuvre de Denys d’Alexandrie, le Périègèse permet la transmission de nombreux savoirs antiques, pendant longtemps (pour certaines choses jusqu’au XIXe siècle).

2. Savoir et savoir-faire géographiques au Moyen-Age

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.