Chapitre : Histoire des médias et des industries culturelles et créatives

● L’édition et la presse écrite (p. 229-254)

○ Circulation inter- et transnationale

Dans les années 1940-1980, les marchés du livre et de la presse écrite sont cloisonnés du fait de la barrière de la langue. Mais on trouve dès cette époque de nombreux signes avant-coureurs de la mondialisation de la culture.
⇒ Apparition des foires et des salons internationaux du livre (Francort 1949, Londres 1964, Paris 1967)?

La diffusion culturelle prend différentes formes. Tout d’abord, la diffusion culturelle fait circuler des contenus, des œuvres individuelles et des mouvements d’idées comme l’existentialisme (romans de Camus et Sartre) et le structuralisme et le poststrucuturalisme avec Lévi-Strauss, Barthes, Deleuze et Foucault. Ces idées se retrouvent alors dans les universités américaines qui les regroupent sous la dénomination “French Theory”. Dans le sens inverse, les États-Unis diffusent l’idéologie libérale et capitaliste en Europe par le biais de journaux, de revues et de livres dans le cadre notamment du Plan Marshall.

Le modèle américain diffuse aussi des genres littéraires comme les romans noirs, les policiers et la science-fiction. Le livre de poche qui connaître une explosion en Europe dans les années 50-60 est aussi d’inspiration anglo-saxonne et fait les beaux jours de maisons d’édition comme Hachette en France, Rizzoli en Italie. On retrouve cette influence américaine dans la formule du newsmagazine avec Newsweek et Time Magazine qui servent de modèle pour l’Express en France, Panorama en Italie et Der Spiegel en Allemagne.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.