QUATRIÈME PARTIE : LA RÉPUBLIQUE ET L’INTERREGNE (1649-1660)

Saumaise au sujet des indépendants  Claudius Salmasius 15 avril 1588 – Semur-en-Auxois – Décès   3 septembre 1653 Spa – professeur de Belles-Lettres à l’université de Leyde – Œuvres principales Historiæ Augustæ scriptores (1620) Plinianæ exercitationes in C. J. Solini Polyhistora (1629) De usuris (1638) : « Ils ont la République dans la royauté et la royauté dans la République, mais en toutes deux, ils cherchent l’Empire ». On est parfois tenté de parler d’une 3ème guerre civile à propos du conflit qui, à la mort de Charles Ier, se ralluma entre l’Angleterre, l’Écosse et L’Irlande. Ce terme de « guerre civile » est évidemment erroné / anachronique puisque les 3 entités restaient distinctes aux yeux des contemporains. Le projet d’unité britannique, longtemps chéri par les Stuart, fut finalement réalisé par la République. Cromwell-Napoléon fut bien à ce titre le continuateur d’un principe monarchique centralisateur qu’il prétendait supplanter. Les ressentiments religieux perduraient : les presbytériens d’Écosse ne supportaient pas une Angleterre dominée par les indépendants, indépendants et presbytériens haïssaient les papistes d’Irlande… guerre civile / guerre de religion, la révolution britannique était en cours.

Claudius Salmasius

La République conquérante

En mai 1649, une nouvelle mutinerie éclata à Salisbury lorsque l’on tenta de renvoyer les soldats sans leur verser les arrérages de leurs soldes. 800 soldats rejetèrent leurs officiers et les remplacèrent par des élus ; après avoir promis des négociations, Cromwell les chargea. Plusieurs 100aines de niveleurs furent emprisonnés dans l’église paroissiale qu’ils couvrirent de graffitis (dont certains sont encore visibles). Le lendemain, 3 d’entre eux furent fusillés pour l’exemple. La nuit suivante, Cromwell présida un beau banquet pour marquer la déroute du mouvement.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.