Le palais de Palerme en Sicile (al-Madinah Balharm fi as Siqiliya) des gouverneurs Aghlabides et ensuite des émirs fatimides, kalbites (arabes), zirides (berbères) et des caidats (arabes et berbères)

Extrait de l’article, publié le 13/10/2014, « La Sicile islamique » par Nicolas Hautemanière, dans la revue en ligne, Les clés du Moyen-Orient.

Une société multiculturelle, un modèle de tolétance ?

Dans les villes et les campagnes siciliennes cohabitaient des communautés d’une diversité tout à fait exceptionnelle. Ni les Aghlabides ni les Kalbites ne cherchèrent à imposer systématiquement l’islam et la culture arabe aux populations indigènes.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.