Le couronnement de Charles Ier est soigneusement organisé par William Laud dans l’abbaye de Westminster, conscient de ses enjeux. Il a lieu le 2 février 1626 soit quatre jours avant la réunion d’un nouveau Parlement. Le roi est accompagné par les échevins de Londres, quatre-vingts chevaliers, des magistrats, barons, évêques, comtes et vicomtes. L’abbaye est véritablement le lieu d’expression du pouvoir royal. En effet, elle est le lieu traditionnel de couronnement et de sépulture des monarques anglais puis britanniques. Ces deux cérémonies sont centrales pour la structuration du pouvoir royal anglais, elles sont garantes de sa continuité. Située à quelques mètres de la Cité de Londres, l’abbaye est au cœur d’un haut-lieu du pouvoir. De quelle manière l’abbaye de Westminster est-elle considérée comme lieu d’expression du pouvoir royal ? Comment ce rôle se transforme t-il avec l’affirmation du pouvoir du Parlement ?

L’abbaye de Westminster est le lieu de l’affirmation du pouvoir royal (I), en son sein s’exprime aussi son évolution (II).

***

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.