La fête du Roquefort s’est déroulée le 8 et 9 juin 2019 à Roquefort-sur-Soulzon (Aveyron). La filière du Roquefort était représentée dans son ensemble, avec plus de 400 intervenants issus des grandes fromageries aveyronnaises comme Roquefort Papillon et Société. Ainsi, lors de cet événement les visites autour du village de 572 habitants ont permis de célébrer le fromage Roquefort, moteur de dynamisme rural.

L’essentiel de la production fromagère de Roquefort se fait à un niveau industriel, c’est à dire une production de gros volumes. Ainsi, les industries agroalimentaires (IAA) correspondent aux activités industrielles de transformation de produits alimentaires issus de l’agriculture ou de la pêche en aliments industriels. Les activités industrielles peuvent être implantées dans les espaces ruraux en raison de leur proximité avec les espaces de production des matières premières. En France selon l’INSEE, environ 1 300 entreprises sont spécialisées dans la production laitière et fromagère et représentent près de 56 000 emplois. L’entreprise Lactalis domine le marché français et se place au 2e rang mondial. Les IAA, notamment fromagères et laitières, s’inscrivent dans des systèmes de production agricoles variés qui constituent de véritables filières (ensembles des étapes, de la production de matières premières à la transformation et commercialisation). Les IAA se situent ainsi en aval de la filière, tandis que l’agriculture se spécialise dans la production de matières premières. Les filières laitières et fromagères répondent à des logiques variables (élevage intensif ou extensif, qualitatif, etc.) selon les territoires. Les espaces ruraux constituent un espace de production privilégié.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.