1.    Définition du thème/sujet :

La marge[1] est une bordure, une limite dotée de quelque épaisseur et considérée comme en position de subordination. La marge contient une idée d’espace blanc, vide et libre. Du latin margo, la marge est un espace hors d’un système.

Touristique, cet adjectif désigne un espace perçu comme touristique par les visiteurs notamment, relevant des pratiques et des imaginaires, espace d’enjeu pour les politiques d’aménagement et de communication du tourisme. Quatre types de lieux touristiques sont utilisés pour analyser les formes de tourisme : le site touristique, le comptoir touristique, la station touristique, et enfin, la ville touristique.

Le tourisme est un voyage à but récréatif, mobilisant un système d’acteurs, de pratiques et de lieux. Il implique un déplacement temporaire (moins d’un an) hors de la sphère du quotidien. Il peut également prendre la forme d’un tourisme dit d’affaires.

 Froide, du latin frigidus, signifie qui est à basse température. Les espaces froids sont principalement les espaces polaires. Mais certains espaces de haute montagne tels que l’Himalaya peuvent également être pris en considération.

Les marges touristiques froides sont donc les espaces où les températures sont basses et qui accueillent des voyageurs pour un laps de temps plus ou moins court, dans des zones à la limite de l’œcoumène touristique. L’Arctique et l’Antarctique sont les espaces principalement concernés par cette thématique. Mais, afin d’avoir une approche plus complète, il est possible d’y insérer les espaces dits subpolaires du Nord de l’Europe et du Nord du Canada, ainsi que les espaces touristiques de très haute montagne tels que les sites dans l’Himalaya, qui reçoivent également un nombre limité de touristes.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.