LE TEMPS DE LA DEMOCRATISATION, DE LA CONSOMMATION DE MASSE, DE LA MONDIALISATION

Chapitre 9 : Pouvoirs et culture

Le développement culturel (préservation du patrimoine, encouragement à la création, aux innovations, élargissement des objets de culture…) et l’accès à la culture (savoirs, lieux, outils..) supposent de définir des objectifs, trouver des voies pour y parvenir, dégager des moyens financiers et humains.
La culture est à la fois une affaire économique et politique : son essor dépend des traditions de chaque pays, de la fonction accordée à l’Etat, de la place donnée au marché.

  En France : tradition jacobine => Etat centralisateur = rôle d’impulseur essentiel = force des politiques publiques
  RU, USA : tradition libérale ≠ interventionnisme d’Etat = autoritarisme qui peut nuire aux libertés et à la culture.

  •  La «politique culturelle» de la France sous la V° République est complètement étrangère aux pays anglo-saxons où la culture dépend des initiatives locales et privées.
  •  Le « droit à la culture » est une notion partagée, mais « la démocratisation culturelle » varie selon les pays.
1) La politique culturelle de la France

–> Après 1945 : la IVème République renoue avec la tradition qui veut que l’Etat, par l’intermédiaire du ministère de l’EN, intervienne dans le secteur des Beaux-Arts :

Tradition ancienne :

  • Etat mécène, système académique, laïcisation de la censure, héritages monarchiques = marquent les relations entre le pouvoir et les arts.
  •  « le patrimoine national » : musée révolutionnaire, croyance dans les vertus civiques et éducatives des arts (1791 : le Louvre ouvert au public).
      La IVème République reprend l’idéal démocratique : création d’un éphémère ministère de la Jeunesse, des Arts et des Lettres autonome (janv-oct 1947).
    Vème République : TOURNANT : de Gaulle crée un ministère des affaires culturelles en 1959 confié à A. Malraux.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.