I. Le  »tournant pragmatique » et l’influence de la couronne

L’écrit seigneurial anglais se développe dans un double contexte:

  • monarchie dotée d’un appareil administratif centralisé & précoce
  • changement des modes d’exploitation des domaines seigneuriaux

Il existe un 3ème contexte moins connu mais déterminant pour les seigneuries monastiques: l’institutionnalisation de l’Église et l’intégration des réguliers sous contrôle de la hiérarchie ecclésiastique, qui influence ++ les comptes d’obédienciers (Dobie 2015).

Les pratiques seigneuriales de l’écrit reflètent l’évolution de la seigneurie & de sa place dans les structures socio-politiques des derniers siècles du Moyen Age (MA).

L’écrit seigneurial se caractérise par une administration domaniale (= exploitation de la réserve, gestion des tenures et des tenanciers, exercice de la justice seigneuriale..), des seigneuries laïques ou ecclésiastiques et des documents produits par les seigneurs, à leur demande, ou seulement conservés par eux.

Pour appréhender la diversité de l’écrit, il faut comprendre la seigneurie et sa place dans la société qui connaissent des évolutions entre fin XII°-fin XIV° s, en ce qui concerne le mode d’exploitation des domaines, le rôle de la justice seigneuriale face à l’affirmation de la justice royale, et le statut des tenanciers.

A. Accroissement et diversification de la documentation seigneuriale

 

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.