Présentation des auteurs 

BOUCAUD Pierre (1èrepartie) : professeur agrégé d’histoire et docteur en histoire médiévale (aucune autre information trouvée).

GIRAUD Cédric (2ème partie et chapitres 19 et 22 de la 3ème partie) (1977- ) : Maître de Conférences HDR en histoire médiévale à l’université de Lorraine, il est un ancien élève de l’Ecole des chartes et un historien médiéviste spécialisé des textes et de leur diffusion. Dans ses recherches, il mêle l’histoire de la pensée à l’histoire de leur support et c’est notamment dans ce cadre qu’il est membre de l’IRHT (Institut de Recherche et d’Histoire des Textes). Ses travaux de recherche portent sur l’histoire culturelle du Moyen Âge central (XIe-XVe siècle), en prenant pour point de départ l’histoire des textes latins et leur diffusion, via notamment l’étude des manuscrits. En s’intéressant aux pratiques spirituelles (lecture, méditation, contemplation) et à leur diffusion depuis les cloîtres jusque chez les laïcs, son but est d’étudier comment interagissent les œuvres écrites et les comportements. C’est lui qui a proposé le sujet pour la question de médiévale.

Bibliographie personnelle de l’auteur :

  • Spiritualité et histoire des textes entre Moyen Âge et époque moderne. Genèse et fortune d’un corpus pseudépigraphe de méditations, Paris, Institut d’Études augustiniennes, 2016 (Collection des Études augustiniennes, série « Moyen Âge et Temps modernes » 52), 548 p.
  • Hugonis de Sancto Victore De uanitate rerum mundanarum, Dialogus de creatione mundi, Turnhout, Brepols, 2015 (Corpus Christianorum Continuatio Mediaevalis, 269), 369 p.
  • Avec Claire Angotti « Les écoles de Reims aux XIIe et XIIIe siècles », dans La cathédrale de Reims, dir. P. Demouy, Paris, PUPS, 2017, p. 59-71.
  • « Faire école au XIIe siècle : quelques réflexions générales », Les écoles de pensée du XIIe siècle et la littérature romane (oc et oïl),éd. V. Fasseur et J.-R. Valette, Turnhout, Brepols, 2016, p. 99-110.
  • « La naissance de l’autorité des maîtres au XIIe siècle », La légitimité implicite. Le pouvoir symbolique en Occident (1300-1640), J.-Ph. Genet, Paris, Publications de la Sorbonne, 2015, vol. 1, p. 245-256.
  • Collaboration avec Constant Mews (Monash University), « John of Salisbury and the Schools of the 12th Century », A Companion to John of Salisbury, éd. Grellard et F. Lachaud, Leyde/Boston, Brill, 2015, p. 31-62.
  • « La naissance des intellectuels au XIIe siècle », Annuaire-bulletin de la Société de l’histoire de France année 2010, Paris, 2014, p. 23-37.
  • « Anselme de Laon », Histoire littéraire de la Francepubliée par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, t. 43, Paris, De Boccard, 2014, p. 239-291.

GOROCHOV Nathalie (3èmepartie) : agrégée d’histoire, professeur d’histoire médiévale à l’université Paris-Est Créteil. Son thème de recherche est l’histoire des universités médiévales (premières universités occidentales au XIIIème siècle – Paris, Oxford et Bologne, les populations étudiantes, les pratiques religieuses dans le monde universitaire et les collèges parisiens au Moyen Age – Navarre, Sorbonne).

Bibliographie personnelle de l’auteur :

  • Naissance de l’Université. Les Écoles de Paris d’Innocent IIII À Thomas d’Aquin, (V. 1200 – V. 1245), Paris, Honoré Champion, 2012, 656 p.
  • L’évêque de Paris, le chapitre cathédral de Notre-Dame et l’université au Moyen Age » in Cédric Giraud (dir.), Notre-Dame de Paris 1163-2013, Turnhout, Brepols, 2013, p. 113-124.
  • « Expertise et conseil des maîtres aux premiers temps de l’Université (fin XIIe-mil. XIIIe siècle) », Experts et expertises au Moyen Age. Consilium quaeritur a perito, XLIIe Congrès de la SHMESP, Paris, Publications de la Sorbonne, 2012, p. 73-86.

Critique de l’ouvrage : C’ est un manuel très complet qui est à relire plusieurs fois pour intégrer les notions dont il est question dans la question d’agrégation. Il est absolument à compléter avec un manuel d’histoire médiévale pour le contexte. Point positif : la bibliographie est très complète et le vocabulaire est abondant, y compris sur les personnages évoquées. Point négatif : le vocabulaire aurait mérité de faire l’objet de pages spécifiques à la fin de l’ouvrage de façon à pouvoir le retrouver rapidement.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.