Pbque : dans quelle mesure religion et pouvoir dans le monde romain participent-ils à la fabrique d’une identité civique reposant sur une définition de l’espace et du temps ?

I) La construction d’un espace religieux et civique

A-Délimiter et définir l’espace civique

  1. Les lieux inaugurés (templa)

Sur le territoire de la cité de Rome, « libéré et défini », les templa sont des lieux inaugurés, c’est-à-dire approuvés auspicialement pour les activités publiques. Il s’agit généralement d’espaces quadrangulaires, marqués par une étoile de bronze et dotés du titre augustus. Les templa ne sont donc ni un bâtiment, ni un objet, mais une catégorie juridique.

  1. Le pomerium : une frontière symbolique et juridique majeure 

Le pomerium fixe la limite originelle de Rome. Varron, De la langue latine, rappelle la fondation de Rome selon le rite étrusque : un cercle est tracé par une charrue tirée par des bovins, qui fixe un sillon d’enceinte, où sont érigés des murs et creusé un fossé. Malgré une création mythique par Romulus, le pomerium est agrandi, dans un contexte mal connu et discuté par l’historiographie, par les empereurs Claude puis Vespasien au Ier siècle de notre ère.

L’espace pomérial institue dans le droit une séparation des activités. A l’intérieur, l’armée y est interdite (distinction imperium domi/imperium militiae, les tombes, les dieux associés à la mort (Vulcain, Mars). Le fait que les dieux étrangers à Rome aient été interdits dans cet espace est discuté, cependant l’hostilité supposée d’Isis à l’égard du peuple romain conduit à l’expulsion de son temple hors du pomerium au début du Ier siècle.

B-Le partage de l’espace sacré entre hommes et dieux

  1. La consecratio

Pour devenir sacrés, les espaces doivent avoir été consacrés sur un territoire romain « libéré et défini ». L’espace choisi pour recevoir la consécration est purifié, puis après un sacrifice, la première pierre est posée.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.