Introduction

Phrase d’accroche :

A la suite de la crise des subprimes, une récession a touché les économies de la plupart des pays.

La BCE (Banque Centrale européenne), a mené une politique dite de « quantitative easing » ou « assouplissement quantitatif » qui a consisté à racheter des dettes, tout d’abord et principalement de dettes souveraines : la BCE souhaitait en effet éviter un risque majeur : la déflation.

 Définition des termes :

La déflation est un processus général et durable de baisse des prix qui s’accompagne généralement une baisse de l’activité économique (qui se mesure avec le PIB) : la monnaie gagne donc en pouvoir d’achat.

A première vue, ce gain de pouvoir d’achat est un élément positif. Mais n’y a t’il pas des effets pervers de la déflation ? Ou bien d’autres effets positifs ?

Problématique :

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.