INTRODUCTION :

De François Ier à la minorité de Louis XIV, l’État absolu se forge dans la douleur (violence des guerres de religion). Le long règne de Louis XIV (1643-1715) capitalise la somme des innovations et des acquis des règnes précédents.

L’absolutisme « louis-quatorzien » ne peut se comprendre sans les multiples crises, les violents débats sur l’autorité qui ont divisé et parfois ensanglanté le royaume pendant plusieurs générations. Les solutions conjoncturelles prises dans l’urgence et pensées comme provisoires imposées par le conflit armé, sont devenues les structures mêmes de l’absolutisme.

Il n’en demeure pas moins que le règne de Louis XIV marque un changement majeur dans l’exercice de l’autorité : les intendants remplacent les chevauchées des « commissaires départis » du règne de Luis XIII, flanqués d’hommes de guerre.

L’objet de ce livre sera de comprendre le processus de « réduction à l’obéissance » du second XVIIe siècle et d’analyser le fonctionnement de l’absolutisme.

Il mesurera l’ampleur, les manifestations et les conséquences du « Siècle des Lumières » et ses mutations majeures, révolutions pacifiques, souterraines et silencieuses pour la plupart.

Ces révolutions du siècle des Lumières s’accompagnent d’une croissance économique sans précédent qui entraîne une transformation de la société et des conditions de vie de bien des sujets du roi.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.