Les frontières s’effacent ; les frontières disparaissent ; les frontières réapparaissent ; les frontières se renforcent… au gré des périodes et des représentations médiatiques et collectives. Cela traduit une réalité: les frontières sont le fruit de dynamiques permanentes entre ouverture et fermeture, entre enjeux internationaux et coopérations locales et régionales, entre ouverture aux flux d’échanges et le nécessaire contrôle pour la sécurité intérieure.

Les pratiques de la frontière évoluent dans le temps selon des contextes géopolitiques généraux mais aussi des choix politiques d’utiliser ou non la frontière comme ressource. L’ouvrage est tout autant un manuel d’apprentissage et de préparation à des concours qu’un outil de référence pour comprendre les frontières dans le monde contemporain.

Préface : Etudier les frontières, un enjeu contemporain (V. KOLOSOV)

Le rapport entre frontières, territoires et identité est central en géographie politique. Cette question connait un renouveau récent qui touche tout le domaine des sciences humaines, notamment du fait de la crise des migrations, des conflits, et des contentieux dans le Proche-Orient. Les frontières sont un phénomène social complexe, dont les fonctions sont constamment reproduites et modifiées. Les représentations sociales sur l’espace géographique, les territoires et leur délimitation sont un élément important des identités, car elles déterminent les échanges transfrontaliers. Les frontières ont une fonction de barrière, notamment contre les migrations. Ces barrières prolifèrent, et pour beaucoup, c’est le contrecoup de la mondialisation, c’est un moyen de gérer et de filtrer les flux autorisés ou non. Mais cependant, certaines frontières sont éprises d’un certain dynamisme : les régions transfrontalières deviennent des espaces de contact entre les espaces nationaux, des espaces de diversité culturelle et de mixité, ce qui attire les investissements et augmente le potentiel local d’innovation.

Introduction : Un monde traversé de frontières

Les frontières sont d’abord des éléments déterminants de la représentation des territoires. La cartographie d’un Etat prend forme par le dessin de la ligne pour souligner la limite du territoire. La transcription visuelle permet le passage d’idées abstraites (Etat, Nation, territoire national) à une représentation : la carte. Elle favorise la territorialisation des individus et la territorialité du pouvoir de l’Etat. C’est cette représentation qui permet l’exercice de la souveraineté sur un territoire. En 1991, Michel Foucher a prouvé la plasticité des frontières et leurs multiplications. Les frontières sont restées assez stables au cours du siècle dernier. La logique de conquêtes territoriales est désormais au second plan. Seule la Russie a provoqué un coup de force en intégrant en 2014 la Crimée et la ville de Sébastopol à son Etat. Certaines questions anciennes, comme celle du Sahara occidental ou celle d’Israël et de la Palestine ne sont pas réglées. Mais de manière générale, c’est plutôt la logique de l’éclatement des Etats qui est à l’origine de nouvelles frontières, comme au Soudan-Sud.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.

Le Retour des frontières

Michel Foucher

Le géographe et diplomate qui a été le premier à aborder le retour des frontières.

Michel Foucher

 

Qu’est-ce qu’une frontière aujourd’hui ?

Anne-Laure Amilhat Szary

Anne-Laure Amilhat Szary, géographe spécialiste des frontières
Spécialiste de géographie politique, professeure de Géographie à l’Université Grenoble-Alpes et directrice du laboratoire CNRS Pacte (UMR 5194).

François MOULLÉ

François Moullé
Les coopérations transfrontalières en Europe de l’ouest.

◊ Maître de conférences (23ème section), agrégé de géographie

◊ UFR Histoire Géographie Patrimoines