Ce cours sur la Géopolitique de l’Europe destiné à des classes préparatoires rappelle un certain nombre de fondamentaux sur le vieux continent, sur la construction européenne et ses péripéties, qui vont de sa fondation pendant la période de la guerre froide jusqu’à ses élargissements successifs, avec un projet européen qui doit être repensé. Réorganisé dans la perspective des concours de l’armée de terre, ils sera adapté aux personnels qui souhaitent acquérir des bases solides dans la perspective de l’oral du général et de la préparation au diplôme militaire supérieur.

« Il n’est jamais aisé de fabriquer un Etat, sans révolution pour savoir ce dont on ne veut plus, sans guerre pour marquer son identité par rapport à un ennemi et surtout pour délimiter un territoire reconnu sans conteste par tous.

C’est dans l’espace exigu et flou qui sépare de véritables logiques géopolitiques anciennes et un entrelacs juridique fluctuant que se situe l’Europe.

La logique géopolitique est celle de la continuité ou plutôt de l’illusion de continuité. De contiguïté en contiguïté, chaque Etat de cet ensemble de péninsules européennes peut se définir comme étant lié à son voisin, parce que la proximité crée une affinité géographique presque déterminante, celles des frontières qu’il faut protéger ou ouvrir, celle de la richesse qu’on reçoit, qu’on dispense ou qu’on partage en bénéfice.

L’Europe n’est en fait qu’un immense système de voisinage dont personne ne sait ou plutôt dont aucun pouvoir ne veut définir la limite, et c’est la toute la problématique.

Tant qu’on ne sait pas où est l’Europe, on ne sait pas ce qu’est l’Europe. Dès lors, de très nombreux pays, en fonction de liens économiques, de mythes historiques ou reprenant tout simplement la logique de voisinage, ont vocation à demander l’accès à la communauté de lieux et de biens. Avec la terminologie assez malheureuse « d’élargissement » Un Etat ne s’élargit pas, il intègre, il assimile, il fédère, au pire il conquiert. L’idée d’élargissement montre à quel point le concept d’Europe est mal circonscrit. , l’Union européenne doit faire face à son absence de définition géographique, historique et culturelle.

Qui accepter ? Pour quelles raisons ? Quand ? Jusqu’où s’étendre ?

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.